Comment sera la population franc-comtoise en 2050 ?

Publié le 22/06/2017 - 15:22
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

Les projections démographiques de l'Insee à l’horizon 2050 présentées dans cette publication sont réalisées à partir du modèle" Omphale 2017 ". Il consiste à simuler l’évolution de la population par sexe  et âge à l’aide de trois composantes : la fécondité, la mortalité et les migrations. Le modèle fait  évoluer ces composantes selon divers scénarios, en prenant comme point de départ la population  recensée au 1 er janvier 2013. Voici des pistes pour 2050…

dsc_7613.jpg
© damien poirier
PUBLICITÉ

« Si les tendances démographiques se poursuivaient, la population de la Bourgogne-Franche-Comté  augmenterait légèrement et compterait 2 959 000 habitants en 2050. En raison du vieillissement de  la population, le nombre de décès deviendrait rapidement supérieur au nombre de naissances, ce qui  freinerait l’évolution démographique. Seules les migrations permettraient alors à la région de continuer à gagner  des habitants.

11ème rang des régions

La population du Doubs, du Territoire de Belfort et de la Côte-d’Or augmenterait de manière  significative, tandis que la déprise démographique se poursuivrait dans la Nièvre. Moins de jeunes, davantage de seniors, en particulier de personnes âgées de 75 ans ou plus, la structure par âge de la population se trouverait modifiée dans tous les départements de la région » explique l’INSEE.

En 2050, la Bourgogne-Franche-Comté  pourrait compter entre 2 749 000 et  3 198 000 habitants, selon les différentes  hypothèses envisageables d’évolution de  la fécondité, de l’espérance de vie et des  migrations (encadrés).Si les tendances  démographiques récemment observées  se poursuivaient (scénario central), la  région compterait 2 959 000 habitants  en 2050, soit 139 000 personnes de plus qu’en 2013 (figure 1). Elle conserverait  le 11 e rang des régions métropolitaines,  devant la Corse et le Centre-Val de Loire.  La population régionale augmenterait en  moyenne de 0,13 % par an entre 2013  et 2050, une progression plus faible que  la moyenne métropolitaine (+ 0,32 %  par an), mais un peu plus forte que celle  des régions Grand-Est, Normandie et  Hauts-de-France.

Le Doubs et la Côte-d’Or : les départements les plus peuplés

Le Doubs, le Territoire de Belfort et la Côted’Or porteraient la croissance démographique de la région jusqu’en 2050.

Cette dynamique tient à la structure par âge  de la population et au poids plus important  de la population jeune : la part des moins de  25 ans y est plus élevée que dans les autres  départements de la région, celle des 75 ans  ou plus, plus faible. De ce fait, les naissances  sont actuellement plus nombreuses que les  décès dans ces territoires urbains où sont  situées les trois plus grandes agglomérations  de la région.

Le vieillissement généralisé

Pour autant, ces trois départements ne seraient  pas épargnés par le vieillissement de la population. D’ici 2050, le nombre de décès augmenterait fortement tandis que les naissances  seraient en légère diminution. Ces évolutions  conduiraient à une contraction progressive  du solde naturel sur toute la période, ce qui  freinerait la dynamique démographique.

La contribution du solde naturel et du solde  migratoire joue différemment selon les  départements.

En 2050, le Doubs deviendrait le département le plus peuplé de la région, place  actuellement occupée par la Saône-etLoire. Il compterait 612 700 habitants, soit  79 400 de plus qu’en 2013.

Le vieillissement de la population constitue  une tendance lourde qui marquera les prochaines décennies. Elle n’est pas spécifique  à la région et provient de l’arrivée aux grands  âges de la génération du baby-boom et des  gains d’espérance de vie 

Ce vieillissement serait plus prononcé qu’ailleurs

Bourgogne-Franche-Comté que dans les autres régions métropolitaines : la part de seniors (65 ans ou plus) atteindrait 30 %  en 2050 et serait supérieure de 3 points à  la moyenne métropolitaine. Dans la région, elle tiendrait en partie à la diminution du nombre d’habitants de moins de 65 ans.

Le quatrième âge

La population des 75 ans ou plus, davantage concernée par les problèmes de  dépendance et de santé, augmenterait plus rapidement encore que la population des  65 ans ou plus. Dans la région, ils seraient  256 000 de plus en 2050 et représenteraient  19 % de la population contre 16 % au  niveau national. Le nombre de personnes de 75 ans ou plus augmenterait ainsi de  87 % pendant la période. Cette progression  serait plus faible qu’en France métropolitaine (+ 102 %) puisque la population de la  région est déjà âgée. En Haute-Saône, dans  le Doubs, le Territoire de Belfort, le Jura, en  Côte-d’Or et dans l’Yonne, les personnes  du quatrième âge seraient près de deux fois  plus nombreuses en 2050 qu’en 2013

Moins de jeunes

Le vieillissement de la population entraîne  également un déficit de naissances et, au fil  du temps de jeunes de moins de 20 ans. La  Bourgogne-Franche-Comté perdrait ainsi  des jeunes, 40 000 sur la période, une évolution contraire à la tendance nationale. Les  moins de 20 ans représenteraient alors 21 %  de la population. Seuls les départements les  plus jeunes gagneraient encore des moins  de 20 ans : 6 000 de plus dans le Doubs  et 2 000 dans le Territoire de Belfort.

Moins d’un habitant sur deux en âge de travailler en 2050

Les personnes en âge de travailler (20 à  64 ans) représenteraient en 2050 un peu  moins de la moitié de la population totale,  soit 49 % pour 51 % en France métropolitaine. Cette classe d’âge diminuerait plus  vite dans la région qu’au niveau national  en perdant 149 000 habitants de 2013 à  2050. Dans les départements, les constats  d’évolution seraient les mêmes que pour la population des jeunes : seuls le Doubs et  le Territoire de Belfort compteraient plus  d’adultes en âge de travailler qu’en 2013. À  l’opposé, la Saône-et-Loire afficherait une  baisse de 17 %, la Nièvre de 25 %.

En 2050, la Bourgogne-Franche-Comté  compterait 104 habitants d’âge inactif  (moins de 20 ans ou plus de 64 ans) pour 100  habitants d’âge actif. Le nombre de personnes en âge de travailler  resterait supérieur au reste de la population  uniquement dans le Territoire de Belfort, la  Côte-d’Or et le Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.47
légère pluie
le 22/09 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1012.58 hPa
Humidité
97 %

Sondage