Commerces "non essentiels : Ève Boutique à Besançon envoie une petite culotte au Premier ministre…

Publié le 20/04/2021 - 13:59
Mis à jour le 20/04/2021 - 13:29

Considérée comme « non essentielles » dans le cadre du confinement de ce mois d’avril en France, les boutiques de lingerie sont fermées. De ce fait, de nombreux commerçants de ce secteur ont envoyé des petites culottes au Premier ministre dont Ève Boutique Lingerie à Besançon… C’est ce qui s’appelle une action culottée !

Une
Une "culotte de mécontentement à Matignon !" de la part de Eve Boutique Lingerie à Besançon. © Aurélie Demesmay-Trouillot

Des détaillants lingerie et bain ont décidé de créer leur propre collectif, "Action culottée", suite au discours du président de la République du 31 mars dernier annonçant la fermeture des commerces jugés "non essentiels". Face à cette nouvelle fermeture en raison de l'épidémie de Covid-19, le collectif souhaite "alerter de la situation très critique que vivent des centaines de boutiques de sous-vêtements à travers toute la France".

Les culottes, une question d'hygiène… non ?

Pour solliciter le gouvernement de façon "rigolote, mais pas totalement idiote", les boutiques de lingerie de France qui le souhaitent ont envoyé un courrier au Premier ministre Jean Castex accompagné d'une petite culotte, une "culotte de mécontentement à Matignon !"

"Les fleuristes, libraires, coiffeurs ou encore disquaires ont été relégués en commerces dits « essentiels ». Mais la culotte ? N’est-ce pas une question d’hygiène et de protection ? N’est-ce pas la première chose que nous enfilons le matin pour nous habiller ? Nous ressentons tous un très fort sentiment d’injustice !" s'insurge Action culottée dans un communiqué.

La réouverture et l'encadrement des promotions avant les soldes d'été

Le collectif demande le "reclassement des sous-vêtements en produit essentiel" et de ce fait, la réouverture des boutiques concernées. Alternativement, il souhaite l'autorisation de rendez-vous client physique et individuel. Si cela est refusé, Action culottée demande à être aidé en encadrant les promotions avant les soldes d'été. "Comment espérer survivre si après 2 mois de fermeture les grandes enseignes et géants du web se mettent comme en 2020 à proposer leurs collections à prix cassé ? Choisissez une date de soldes et faites-en sorte que les promotions ne commencent qu’à la date définie ! Cela est vital pour nos entreprises !" indique le collectif.

Il sollicite également le gouvernement sur le fonds de solidarité, les frais fixes, la rémunération des travailleurs indépendants et les soldes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.39
partiellement nuageux
le 19/06 à 12h00
Vent
2.73 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
68 %