Concurrence dans le ferroviaire : "C’est toute la logique du service public qui est brisée" selon le FN Bourgogne Franche-Comté

Publié le 04/04/2017 - 10:17
Mis à jour le 04/04/2017 - 18:22

Lors de la dernière séance plénière du 31 mars 2017, le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a évoqué l'ouverture à la concurrence. Elle est prévue pour 2023 dans toute la France, mais l’exécutif souhaiterait prendre les devants et pouvoir faire des expérimentations dès 2021. Pour "Les patriotes – Front national" à la région, "cette mesure va inévitablement priver la SNCF de parts de marché sur ses lignes les plus rentables"

 ©
©

"Les patriotes – Front national" regrettent que le directeur de SNCF, Éric Cinotti, se soit retrouvé devant les élus régionaux avec pour "tâche" de "nous vendre l'action de la SNCF, ses réussites comme ses ambitions, puisque l'entreprise cherche légitimement à se placer en pole position avant l'ouverture du marché du trafic ferroviaire à la concurrence". 

"L’Union européenne poursuit son travail de destruction de nos services publics"

Selon le FN, "Alors que notre Région souffre déjà des effets de la mise en concurrence absurde de notre industrie, bercée par les promesses des politiciens de tous bords, l’Union européenne poursuit son travail de destruction de nos services publics." Et d'ajouter : " la Commission Européenne souhaite achever de libéraliser le secteur du rail dans notre pays, en ouvrant à la concurrence le transport commercial des passagers." 

"C’est toute la logique du service public qui est ici brisée"

"Cette mesure va inévitablement priver la SNCF de parts de marché sur ses lignes les plus rentables, affaiblir une santé financière déjà fragile et donc mettre en péril ses autres activités. C’est toute la logique du service public qui est ici brisée. Les lignes les moins rentables continueront de fermer, accélérant un peu plus la désertification rurale !", déplore le FN.

(Communiqué) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Un « boulanger à l’Assemblée » : Stéphane Ravacley (Nupes) entre en campagne

Du fournil au marché dominical. Il était sur le pont à 3 heures du matin, a enfourné ses 500 viennoiseries du dimanche, préparé ses pizzas et livré ses commandes. Puis il a enfilé sa veste blanche de boulanger sur son t-shirt enfariné et il est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Le premier plan d’actions pour rétablir le Lynx boréal en Bourgogne Franche-Comté est lancé

La vulnérabilité de la population du Lynx boréal a conduit le gouvernement à confier mi 2018 au préfet de la région Bourgogne Franche-Comté la responsabilité d’engager l’élaboration de ce premier Plan national d’Actions (PNA), qui s’est appuyé sur les services de la DREAL Bourgogne-Franche- Comté et de l’Office français de la Biodiversité (OFB). Il a été lancé le 11 mai 2022 à l'occasion de la journée mondiale des espèces menacées.

Législatives 2022 : Séverine Véziès sera la candidate de l’union de la Gauche pour la 1re circonscription du Doubs 

Séverine Véziès, cheffe de file de la France Insoumise pour la région Bourgogne-Franche-Comté, a été investie pour représenter l'union de la gauche dans la 1re circonscription du Doubs. Elle lance sa campagne ce samedi 14 mai 2022 à 16h00 place Cassin à Besançon.

Législatives : Hollande appelle à « rebâtir une grande force socialiste »

François Hollande a appelé ce lundi à rebâtir une"grande force socialiste" sur les décombres d'un PS après les élections législatives. Selon lui, son ancien parti est"usé, fatigué et surtout divisé". "Le problème du Parti socialiste, c'est qu'il a décidé depuis 2017 de s'effacer et, de ce point de vue là, il a réussi au-delà de tout entendement", a raillé sur France Inter l'ancien chef de l'État.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.07
nuageux
le 17/05 à 6h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
97 %

Sondage