Concurrence dans le ferroviaire : "C’est toute la logique du service public qui est brisée" selon le FN Bourgogne Franche-Comté

Publié le 04/04/2017 - 10:17
Mis à jour le 04/04/2017 - 18:22

Lors de la dernière séance plénière du 31 mars 2017, le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a évoqué l'ouverture à la concurrence. Elle est prévue pour 2023 dans toute la France, mais l’exécutif souhaiterait prendre les devants et pouvoir faire des expérimentations dès 2021. Pour "Les patriotes – Front national" à la région, "cette mesure va inévitablement priver la SNCF de parts de marché sur ses lignes les plus rentables"

p1200293_light.jpg
Gare de Delle ©SNCF
PUBLICITÉ

« Les patriotes – Front national » regrettent que le directeur de SNCF, Éric Cinotti, se soit retrouvé devant les élus régionaux avec pour « tâche » de « nous vendre l’action de la SNCF, ses réussites comme ses ambitions, puisque l’entreprise cherche légitimement à se placer en pole position avant l’ouverture du marché du trafic ferroviaire à la concurrence« . 

« L’Union européenne poursuit son travail de destruction de nos services publics »

Selon le FN, « Alors que notre Région souffre déjà des effets de la mise en concurrence absurde de notre industrie, bercée par les promesses des politiciens de tous bords, l’Union européenne poursuit son travail de destruction de nos services publics. » Et d’ajouter : «  la Commission Européenne souhaite achever de libéraliser le secteur du rail dans notre pays, en ouvrant à la concurrence le transport commercial des passagers. » 

« C’est toute la logique du service public qui est ici brisée »

« Cette mesure va inévitablement priver la SNCF de parts de marché sur ses lignes les plus rentables, affaiblir une santé financière déjà fragile et donc mettre en péril ses autres activités. C’est toute la logique du service public qui est ici brisée. Les lignes les moins rentables continueront de fermer, accélérant un peu plus la désertification rurale ! », déplore le FN.

(Communiqué) 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.04
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015.84 hPa
Humidité
93 %

Sondage