Condamné pour avoir fumé du cannabis à des fins thérapeutiques

Publié le 11/07/2013 - 19:16
Mis à jour le 12/07/2013 - 16:19

Dominique Loumachi, myopathe, réclame le droit de fumer du cannabis à des fins thérapeutiques. Il a été condamné ce jeudi 11 juillet par la cour d'appel de Besançon à 50 euros d'amende avec sursis.

cannabis.jpg
© dr

Toujours pas reconnu

PUBLICITÉ

Ne pouvant se satisfaire de cette peine symbolique, il a l’intention de se pourvoir en cassation et ira, si nécessaire, « jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme »« Je suis écoeuré. Je ne suis pas un toxicomane, ni un dealer, je suis condamné par la maladie et j’ai juste envie de vivre », a-t-il déclaré à
l’issue de l’audience.

Atteint de myopathie depuis l’enfance, Dominique Loumachi demande à la justice de reconnaître que l’usage du cannabis est pour lui une « nécessité ». Son avocat, Me Jean-Charles Darey, avait plaidé la relaxe en s’appuyant sur un arrêt de la cour d’appel de Papeete (Polynésie française) du 27 juin 2002 et une décision du tribunal correctionnel de Bourges du 13 avril 2011, relaxant des patients utilisant du cannabis pour calmer leurs douleurs.

Dans une ordonnance, le Dr François Ziegler, chef du service de neurologie de l’hôpital de Belfort-Montbéliard, stipule que Dominique Loumachi souffre de « douleurs neurologiques pour lesquelles du cannabis peut être bénéfique en traitement adjuvant de la douleur ».

Coupable d’usage et de détention de stupéfiants

La cour d’appel de Besançon a reconnu le prévenu coupable « d’usage et détention de stupéfiants », après la découverte par la police chez sa soeur de quelques plants de chanvre indien, qu’il cultivait pour sa consommation personnelle.

Lors de l’audience du 27 juin dernier, le ministère public avait requis la confirmation de la condamnation de première instance, soit 300 euros d’amende avec sursis.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Un village Info Vaccination à Besançon vendredi 26 avril

La Semaine européenne de la Vaccination (SEV) se déroule du 24 au 30 avril 2019. Cet évènement constitue un temps fort pour l’ARS Bourgogne-Franche-Comté qui rappelle que "la vaccination est la prévention la plus efficace contre de nombreuses maladies infectieuses". Un village Info Vaccination sera installé à Besançon le vendredi 26  avril 2019  de 10h à 18h esplanade des droits de l'homme. A Dijon, rendez-vous ce mercredi 24 avril.

Nouvelle blessure avec une seringue au centre de tri du Sybert à Besançon

L'agent s'est piqué accidentellement ce mardi 2 avril 2019 avec une seringue usagée jetée dans le bac de déchets recyclables. Il s'agit du cinquième incident de ce type depuis le début de l'année. La direction du Sybert, en charge de la gestion et de la valorisation des déchets, rappelle les consignes de tri des déchets de soin.

Danger sur votre brosse à dents : deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de titane

Un composé chimique présent dans de très nombreux dentifrices pourraient mettre en danger votre santé. C'est ce que dénonce jeudi 28 mars 2019 l'association Agir pour l'environnement. Selon elle, le dioxyde de titane, controversé, car il contient des nanoparticules, est largement présent dans les dentifrices. Elle souhaite que ce produit ne soit plus utilisé dans les dentifrices et les médicaments.

Mars Bleu : comment éviter le cancer colorectal ?

La campagne Mars Bleu pour sensibiliser la population au cancer colorectal (maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du côlon ou du rectum) se poursuit encore pendant quelques jours. Les plus récentes recherches démontrent que l’alimentation et l’activité physique jouent un rôle très important dans la prévention de ce cancer. Voici quelques conseils pour éviter le cancer colorectal…

Lutte contre le cancer à l’EFS de Besançon : un médicament « vivant » pour vaincre la leucémie

C'est une première mondiale. Après cinq années de recherche, les Dr Christophe Ferrand et Dr Marina Deschamps aidés de  leur équipe de l'établissement français du sang Bourgogne Franche-Comté à Besançon ont développé de nouvelles immunothérapies dans le traitement de la leucémie. La création d’une start-up est en réflexion afin de lever deux à quatre millions d’euros.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 10
pluie modérée
le 24/04 à 0h00
Vent
2.43 m/s
Pression
1000.11 hPa
Humidité
96 %

Sondage