Conservatoire de Besançon : les plus modestes paieront moins, les plus riches paieront plus

Publié le 13/05/2015 - 16:12
Mis à jour le 14/05/2015 - 10:32

Chaque année, le Grand Besançon vote les tarifs du Conservatoire à rayonnement régional de Besançon. A la rentrée 2015, une "tarification solidaire" devrait être mise en place. L’objectif annoncé étant de "favoriser l’accès à un enseignement de qualité". La question sera débattue le 18 mai 2015 en conseil communautaire.

dsc_5107.jpg
dsc_5107.jpg
PUBLICITÉ

Gabriel Baulieu, 1er vice président du Grand Besançon en charge des Finances, des ressources humaines et de la communication, a l’ambition de rendre accessibles ces « domaines d’ouverture d’esprit  » que sont les arts enseignés au Conservatoire de Besançon : la musique, la danse et le théâtre. 

Outre une simplification de la grille tarifaire, une modification des tarifs est à prévoir.

Le Grand Besançon a exprimé sa volonté de « responsabiliser l’usager« . A terme, les familles contribueront donc à hauteur de 10% du coût de la prestation et non plus 8,5% comme en 2014. Précisons que les 90% restants sont financés par les contribuables. De plus, le Conservatoire débourse en moyenne 3 171 euros par an et par élève.

Intégrée à l’occasion de cette nouvelle politique tarifaire, la « tarification solidaire » fonctionne sur un système d’exonération basé sur le quotient familial CAF et un élargissement des tranches. 

Marie Estelle Dardenne Bondu, directrice adjointe du Conservatoire précise qu’ « auparavant, 6% de nos 1 780 élèves bénéficiaient de diminutions de leurs droits de scolarité. Pour la rentrée à venir, 40% des élèves seraient concernés »

Toutefois, 25% des étudiants inscrits, appartenant aux tranches 7 à 10, verront leurs frais de scolarité augmenter. 

En effet, la nouvelle grille de tarifs est divisée en 10 tranches, en fonction du revenu. La tranche 6 (dont le revenu net annuel imposable divisé par 12 va de 1 001 à 1 600 euros) représente, selon le vice président, la « tranche pivot »

  • La question sera débattue lors d’une séance plénière du conseil communautaire le 18 mai prochain.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.31
partiellement nuageux
le 16/09 à 9h00
Vent
0.67 m/s
Pression
1021.03 hPa
Humidité
59 %

Sondage