Couvre-feu à 18h00 : des paysans avec "des produits sur les bras" (Confédération paysanne)

Publié le 19/01/2021 - 14:10
Mis à jour le 19/01/2021 - 11:27

S'en est trop pour la confédération paysanne du Doubs et du Territoire de Belfort qui alerte ce 19 janvier 2021 sur les conséquences du couvre-feu avancé à 18h00.

©https://pixabay.com/fr/photos/carottes-panier-l%C3%A9gumes-march%C3%A9-673184/ ©
©https://pixabay.com/fr/photos/carottes-panier-l%C3%A9gumes-march%C3%A9-673184/ ©

Pour rappel, le Premier ministre a annoncé le 14 janvier dernier la mise en place d’un couvre-feu à 18H00 sur l’ensemble du territoire métropolitain français « pour au moins 15 jours ».

Selon la confédération, l’instauration d’un couvre-feu généralisé dès 18h par le gouvernement a mis en difficulté certains circuits alimentaires de vente directe comme les retraits de paniers (AMAP) et les marchés paysans du soir.

"Si la question des pics de fréquentation des consommateurs.trices dans un même lieu nous questionne d’un point de vue sanitaire, ce couvre-feu a aussi pénaliser de nombreux paysan.nes qui se retrouvent avec leurs produits sur les bras", s'inquiète de syndicat agricole qui tient à préciser que les agriculteurs ont "redoublé" d'efforts depuis le début de la crise sanitaire pour assurer l'approvisionnement en produit frais et locaux.

Le ministère de l'agriculture averti par la confédération

La Confédération paysanne a alerté le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour demander que soit ajoutée, aux motifs de dérogations au couvre-feu, la possibilité de se rendre sur le lieu de distribution d’une AMAP ou de tout autre lieu de vente directe de produits alimentaires (et sur les marchés du soir).

Une visioconférence est prévue mercredi 20 janvier après-midi, réunissant la Préfecture du Doubs, la DDT, le GAB 25/90, les représentants des AMAP et la Confédération paysanne 25/90, pour échanger sur ce point.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.45
couvert
le 04/08 à 21h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
98 %

Sondage