Covid-19 et établissements scolaires : les chiffres donnés sont "une restitution fidèle et sincère de ce qui nous est transmis" (J-F Chanet)

Publié le 13/11/2020 - 17:15
Mis à jour le 13/11/2020 - 17:20

Suite à la polémique des derniers jours (notamment Checks News dans Libération) sur les chiffres de contamination communiqués par le Ministère de l'Éducation, Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon, s'insurge ce 13 novembre 2020. Il accuse un "très mauvais procès".

Jean-François Chanet :
Jean-François Chanet : "nous sommes à vos côtes" ©DR ©

 "Les données sont très partielles, et ne traduisent pas du tout la dynamique de l'épidémie chez les jeunes", dénonçait Libération le 11 novembre dernier.

Aux détracteurs, le Recteur de l'Académie de Besançon répond :

"Je souhaiterais revenir sur l'exploitation un peu malhonnête qui a été faite des chiffres que nous avons donnés la semaine dernière. Nous avons toujours dit que les chiffres que nous communiquions procédaient d'une transmission d'informations par les parents aux établissements scolaires.

Ces établissements opèrent un recensement quotidien des situations. Ils déclenchent les opérations de tracing et d'isolement des cas contact à risque selon un protocole régulièrement actualisé. Ceci est mis au point avec l'ARS.

Nous avions prévenu qu'à la sortie des vacances, la plupart des élèves absents n'avaient pas été comptabilisés, car ils étaient non déclarés par les parents. Puisqu'ils n'avaient pas fréquenté l'établissement, il n'y avait pas de risque de contamination dans l'établissement.

En réalité, le très mauvais procès qui nous a été fait confirme ce que nous voulions démontrer. Les établissements scolaires (écoles et secondaires) étaient des lieux où on risquait plutôt moins qu'ailleurs. Pourquoi ? Parce que la contamination qu'on y constate est due à ce qui s'est passé à l'extérieur et en particulier dans la famille. Par ailleurs, on ne peut pas reprocher à notre Ministère et à nous de n'avoir pas d'information et de ne pas communiquer des informations de santé. Elles  sont par nature confidentielles si elles ne sont pas données par les parents ou un certificat du médecin.

Les chiffres que nous allons donner ce jour tiennent compte des évolutions prévisibles de l'impact de ce qui a pu se passer pendant les congés. Ils sont une restitution fidèle et sincère de ce qui nous ait transmis sans aucun filtre et sans intention de dissimuler ou minimiser".

Les chiffres communiqués par le Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon (sur les 7 derniers jours) :

  • 493 cas confirmés et 1.257 évictions comme cas contact (407 élèves et 81 personnels éducation nationale et 5 personnels collectivités)
  • 257 cas confirmés pour le Doubs (111 dans le Jura, 77 en Haute-Saône et 49 dans le Territoire de Belfort)
  • Dans le Doubs 92 cas confirmés en 1er degré et 114 dans le second degré.
  • Dans le Jura, 44 cas confirmés dans le 1er degré et 74 dans le second degré.
  • En Haut-Saône : 20 cas confirmés dans le 1er degré et 58 dans le second degré
  • Dans le Territoire de Belfort : 12 cas confirmés dans 1er degré et 37 dans le second degré.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Cinq lycées de Bourgogne Franche-Comté équipés de stations hydrogène, une première en France

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé vendredi 15 janvier 2021 avoir équipé cinq lycées de stations de stockage d'hydrogène, un investissement de 1,5 million d'euros à vocation "pédagogique", visant à "permettre aux lycéens de comprendre l'énergie  hydrogène".

Covid-19 : opération dépistage collectif au lycée de Dannemarie-sur-Crête

Après le constat d’une augmentation du nombre de cas contacts à risque ces dix derniers jours et suite à une recommandation de l'ARS et de la DRAAF BFC, le Lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète organise une campagne de dépistage collectif Covid-19 lundi 18 et mardi 19 janvier, pour tous les personnels et apprenants.

Cinq lycées de Bourgogne Franche-Comté équipés de stations hydrogène, une première en France

Le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a annoncé vendredi 15 janvier 2021 avoir équipé cinq lycées de stations de stockage d'hydrogène, un investissement de 1,5 million d'euros à vocation "pédagogique", visant à "permettre aux lycéens de comprendre l'énergie hydrogène".

Incidence de l’épidémie sur l’éducation et la formation : le Ceser Bourgogne Franche-Comté fait un état des lieux

Le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) Bourgogne Franche-Comté a recueilli et croisé les témoignages de divers professionnels et apprenants d'établissements d'éducation, d'enseignements et de formation et fait état des ressentis et constats partagés. Il formule des pistes de réflexion et d'action prenant en compte la situation de crise, selon un communiqué du 5 janvier 2021.

Fracture numérique : plus de 200 écoles de la région retenues pour l’appel à projets ENIR

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et le Secrétariat général pour l’investissement ont publié en 2020 un appel à projets dont l’objectif était de poursuivre les actions engagées depuis 2017 à travers les appels à projets ENIR « Écoles Numériques innovantes et ruralité » visant à réduire la fracture numérique, particulièrement observée dans les écoles rurales. 

Covid: les enfants iront à l’école lundi « comme prévu » selon Blanquer

Les enfants et adolescents français iront à l'école lundi "comme prévu", a indiqué dimanche le ministre de l'Education nationale  ajoutant que les tests de dépistage du Covid-19 seront "déployés encore plus fortement" dans les lycées. Jean-Michel Blanquer a aussi souhaité que les professeurs puissent être vaccinés le plus rapidement possible "au mois de mars au plus tard."
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.12
couvert
le 18/01 à 18h00
Vent
1.36 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
99 %

Sondage