Covid-19 : le centre mobile continue la vaccination dans le Territoire de Belfort

Publié le 12/10/2021 - 15:05
Mis à jour le 12/10/2021 - 14:36

La campagne de vaccination se poursuit dans le centre mobile du Territoire de Belfort contre la Covid-19, mis en place par le Département, en collaboration avec la préfecture et l’ARS.

 © maCommune.info
© maCommune.info

Les 12 et 13 octobre, le centre est à Rougemont-le-Château, au gymnase situé rue nouvelle. 

Le mardi 19 octobre prochain, il sera à Bourogne, au gymnase situé 1 rue Bizet. 

La plateforme délivre actuellement des doses de premières injections, des doses de rappels et des troisième doses. Il est donc toujours possible de prendre RDV sur la plateforme téléphonique, disponible en continu, du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30 au 0 805 690 784.    

Les publics concernés par la vaccination :  

Toutes les personnes âgées de plus de 17 ans, sans restriction, et de 12 à 17 ans avec l’autorisation d’au moins un parent, pourront être vaccinées dans le centre départemental.    

Délai entre la première et la deuxième dose : 

Par défaut, la seconde dose est programmée 6 semaines après la première. Pour répondre à des contraintes personnelles, il est désormais possible de la décaler entre la 3ème et la 7ème semaine après la première dose.    

Les doses proposées par le centre de vaccination mobile sont exclusivement Pfizer-BioNTech.   

Pour les publics les plus isolés de plus de 75 ans et bénéficiaires de l'APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) ou de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) et qui éprouveraient des difficultés pour se déplacer vers le centre de vaccination mobile, le Département rappelle qu’il propose de prendre en charge le coût du déplacement, du départ jusqu’au retour au domicile (renseignements auprès du Conseil départemental du Territoire de Belfort). 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’efficacité de certains antidépresseurs remise en cause par une étude

Une étude scientifique qui ne manque pas de faire parler. L'intérêt des antidépresseurs serait remis en cause, car la dépression n'est pas liée à un déséquilibre chimique. La thèse, récemment soutenue par une psychiatre britannique, est largement contestée, mais cette polémique a l'intérêt d'illustrer les difficultés rencontrées pour comprendre cette maladie.

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Animaux et chaleur : la Ville de Besançon rappelle les bons gestes 

En période de canicule, les animaux domestiques et sauvages peuvent souffrir des températures élevées. La Ville de Besançon, dans un communiqué du 27 juillet, explique que sensibles aux variations soudaines de température, il est essentiel d’appliquer des gestes simples pour les soulager et rendre cette période plus supportable.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.65
peu nuageux
le 11/08 à 21h00
Vent
2.8 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
46 %

Sondage