Nouvel an : le préfet du Doubs interdit les rassemblements sur l'espace public

Publié le 24/12/2021 - 08:15
Mis à jour le 30/12/2021 - 17:06

Les préfets et les élus ont été invités par Gérald Darmanin à annuler leurs traditionnelles cérémonies de voeux du Nouvel An « par souci de cohérence et d’exemplarité », alors que le gouvernement a demandé aux Français de limiter les rassemblements face au Covid-19. Dans le Doubs, le préfet a rappelé aux maires de l’ensemble des communes du département de limiter au maximum les situations d’interactions et interdit les rassemblements sur l’espace public lors du réveillon de la Saint Sylvestre.

Le Premier ministre Jean Castex avait déjà demandé il y a plus d’une semaine aux mairies de renoncer aux festivités du Nouvel An, notamment aux concerts et feux d’artifice, et annoncé que la consommation d’alcool serait interdite sur la voie publique.

"Par souci de cohérence et d'exemplarité et afin de nous prémunir collectivement contre l'apparition de clusters qui auraient pour effet d'accélérer la propagation du virus, nous vous demandons de ne pas organiser les traditionnelles cérémonies de voeux", écrit le ministre de l'Intérieur dans un télégramme daté de mardi et cosigné par la ministre de la Cohésion territoriale, Jacqueline Gourault.

Il est également demandé aux préfets de "relayer ce message" auprès des élus pour les inviter à annuler l'organisation des voeux "en présentiel, quel que soit le format retenu".

Dans le Doubs

Dans le Doubs, en complément de l’arrêté préfectoral du 25 novembre 2021 emportant obligation du port du masque pour toutes les personnes âgées de plus de 11 ans au sein des zones du département densément fréquentées, le préfet Jean-François Colombet, a rappelé aux maires de l’ensemble des communes du département de limiter au maximum les situations d’interactions, de respecter les gestes barrières et de se tester avant les moments rassemblant plusieurs personnes, voire d’y renoncer.

Les maires sont également "vivement" incités à éviter la tenue d’évènements manifestement risqués sur un plan sanitaire à l’intérieur (salles des fêtes, salles communales, etc...) comme à l’extérieur (concerts ou encore feux d’artifices avec du public).

Cela concerne particulièrement les réveillons au sein des établissements recevant du public. Il est ainsi demandé de renoncer aux activités dansantes et festives qui, par nature, ne permettent pas un strict respect du port du masque et des distanciations physiques, indépendamment du repas réunissant les convives.

Interdiction de se rassembler sur l'espace public

Afin de faciliter la mise en œuvre de ces recommandations, le préfet du Doubs, a interdit, par arrêté préfectoral du 23 décembre 2021, les rassemblements destinés à fêter la nouvelle année sur l’espace public et ne permettant pas le respect des règles de distanciation et des gestes barrières du vendredi 31 décembre, 00h00, au 1er janvier 2022, 24h00.

Les maires ont par ailleurs été invités à reporter ou à annuler les cérémonies de vœux dans l’hypothèse où elles conduiraient à de grands rassemblements, en particulier si ces dernières sont suivies d’un moment de convivialité.

Infos +

A la veille du réveillon de Noël, le gouvernement appelle à la responsabilité des Français alors que le pays fait face à la menace de la déferlante Omicron, le dernier variant de l'épidémie de Covid-19.

La cinquième vague, qui précédait même l'arrivée d'Omicron, continue d'enfler, avec 84.272 nouveaux cas de Covid-19 confirmés mercredi et 16.118 personnes actuellement hospitalisées, dont 3.147 en services de soins critiques, selon Santé publique France.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Salon Bio&Co à Besançon : des voies s’élèvent face à des pratiques ”douteuses voire dangereuses”

Dans un communiqué du 25 mars 2024, le collectif ”à gauche citoyen !” souhaite mettre en garde la population contre la tenue du salon Bio&Co en avril prochain à Besançon. Dominique Voynet, secrétaire régionale EELV Franche-Comté, dénonce également plusieurs pratiques. Pourquoi ?

Les étudiants en santé de l’Université de Franche-Comté soignent les nounours depuis 20 ans

L'Hôpital des Nounours accueille chaque année des enfants de moyenne et de grande section de maternelle, afin de leur faire découvrir le monde hospitalier et lutter contre l'effet blouse blanche et les craintes qui l’accompagnent. Cette année, cette action, fondée par l’ANEMF, est organisée par les étudiants en santé de l’université de Franche-Comté et fête ses 20 ans.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.38
légère pluie
le 16/04 à 3h00
Vent
4.55 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
91 %