"Crime d'honneur" chez les gens du voyage : 18 ans de réclusion

Publié le 09/03/2021 - 10:19
Mis à jour le 09/03/2021 - 10:19

Un sexagénaire a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle, ce lundi 8 mars 2021 dans la soirée par les assises de Saône-et-Loire pour l'assassinat de son beau-frère en 2015, qualifié de "crime d'honneur" au sein de la communauté des gens du voyage.

Louis Meyer, déclaré coupable d'avoir tué Alain Schutt le 29 août 2015, a également été condamné à 10 ans d'interdiction de ses droits civiques, civils et de famille. Son frère, Auguste Meyer, a en revanche été acquitté. Le ministère public avait requis 20 ans de prison contre les deux frères, l'avocat général Charles Prost dénonçant un "crime pour régler l'honneur de la famille".

Le 29 août 2015 à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), Alain Schutt, 48 ans, est mortellement blessé d'un coup de fusil de chasse, avant d'être déposé anonymement aux urgences de l'hôpital local où il décédera quelques heures plus tard. Le lendemain, Louis et Auguste Meyer se présentent spontanément au commissariat du Creusot, reconnaissant leur présence sur les lieux du drame mais niant l'assassinat.

Ils confessent cependant qu'une rixe avait éclaté le jour des faits et que des tensions existaient de longue date entre ces deux familles de la communauté des gens du voyage. Le fils d'Auguste Meyer, Joseph Mellard, aurait endossé la responsabilité d'un cambriolage à la place de son oncle Alain Schutt, lequel lui aurait promis de l'argent pour payer les indemnités, mais n'aurait pas tenu parole. Le corps sans vie de Joseph Mellard a été retrouvé dans une ruelle du Creusot en mai dernier, victime de plusieurs coups de couteau. Cette affaire est en cours d'instruction.

"Alain Schutt a été victime d'une exécution", a accusé maître William Rollet, avocat de la famille Schutt, dans sa plaidoirie. L'énoncé du verdict, après une semaine de procès très tendue, s'est déroulé sous la surveillance d'une quarantaine de policiers. Injures, invectives et menaces ont été proférées. "Toi, tu vas crever", a ainsi promis Auguste Meyer en désignant le fils d'Alain Schutt.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque de Rambouillet : le suspect souffrait d’une dépression

L'attaque meurtrière vendredi contre une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet dans les Yvelines a replacé samedi 24 avril la menace terroriste au sommet de l'agenda politique, avec une réunion de crise à Matignon et la visite d'Emmanuel Macron auprès de la famille de la victime.

Affaire Péchier : l’anesthésiste n’a pas « les traits d’un tueur en série » selon une contre-expertise psychiatrique

D'après les conclusions d'un rapport confidentiel publiées par le Journal du Dimanche le 11 avril 2021, la contre-expertise psychiatrique de Frédéric Péchier, anesthésiste soupçonné d'avoir empoisonné volontairement 24 patients à Besançon entre 2008 et 2017, ne révèle pas "les traits d'un tueur en série" dans sa personnalité.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.67
couvert
le 07/05 à 18h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
42 %

Sondage