Dans l'atelier de fabrication des glaces artisanales de la Ferme d’Aïssey...

Publié le 13/07/2023 - 16:02
Mis à jour le 01/08/2023 - 11:00

A la sortie du petit village d’Aïssey dans le Doubs, une pancarte colorée attire le regard. La ferme de Dominique Cretin invite le voyageur à faire une pause sucrée. Depuis 2008, en plus de son activité d’exploitation, la Ferme d’Aïssey propose des glaces artisanales confectionnées avec le lait de ses vaches. Plongée in situ dans les secrets de fabrication de sa crème glacée.

Sur le seuil de la boutique, Clémence Alonet, 23 ans, originaire de Pierrefontaine-les-Varans, nous accueille pour une petite visite guidée de l’atelier. Après avoir suivi des études agricoles, elle travaille depuis un mois dans la Ferme d’Aïssey, du village éponyme situé à mi-chemin entre Besançon et Baume-les-Dames. C’est elle qui est aux manettes pour nous dévoiler le procédé de fabrication de leurs glaces artisanales. Au programme ce matin : crème glacée à la framboise.

Equipée de son tablier, Clémence se met à la tâche tout en détaillant minutieusement les étapes : "on verse d’abord le lait de ferme cru", un lait premier plateau issu du cheptel de vaches de la ferme nourries à l’herbe et aux céréales produites sur place. "Puis on ajoute le jaune d’œuf, le sucre et enfin le parfum que l’on souhaite donner à la glace", continue t-elle. La mixture est ensuite chauffée à 70 degrés pour être pasteurisée, avant d’être congelée à -9 degrés. La magie opère enfin : la machine libère une pâte glacée rose et épaisse, aussitôt répartie dans des petits bacs pour être mise au frais.

© Alexane Alfaro

Rien ne se perd, tout se transforme en glace

Glace au potiron, aux betteraves, ou même au vin jaune… "On peut tout transformer en glace", argue Dominique Cretin, le gérant de la Ferme d’Aïssey. Pas moins de 30 parfums différents figurent au tableau des saveurs. A l’approche de l’été, les commandes se multiplient de la part d’entreprises ou de particuliers. Depuis début juin 2023, la saison démarre sur les chapeaux de roues. Avec une production moyenne de 150 à 200 litres de glace par jour, "on est au taquet", s’exclame-t-il. Avant de nuancer : si les glaces représentent aujourd’hui la moitié de son activité, "il a fallu du temps pour que ça décolle", précise-t-il.

L’histoire commence en 2008 lorsque son épouse souhaite s’investir à plein temps dans la ferme dans l’idée de diversifier leurs activités. Si les premières années se sont avérées "compliquées", petit à petit, leur réseau s’est développé. Dotés au départ d’un seul point de vente directement à la ferme, on trouve aujourd’hui les glaces de la ferme dans des épiceries, des fromageries ou encore des restaurants de la région, parmi eux L’Affineur Comtois à Besançon et Le Châtel à Montbéliard. Qualité des produits, simplicité de production, "avec des produits le moins transformés possibles qui ne viennent pas de l’autre bout du monde", insiste Dominique... là est sans doute le secret ce qui fait la renommée des glaces de la Ferme d’Aïssey.

Infos +

  • Ferme d’Aïssey
  • 2 Grande Rue - 25360 Aïssey
  • Tél. : 03 81 60 40 12
  • 8,60 euros le litre, 2,30 euros le petit pot de 100ml
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.68
légère pluie
le 22/04 à 12h00
Vent
4.75 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
78 %