Dans les coulisses d'un Leclerc Drive

Publié le 22/01/2013 - 17:07
Mis à jour le 23/01/2013 - 13:03

Leclerc va ouvrir son 287e Drive à Besançon le 5 février 2013. Vous passez votre commande sur internet, ou depuis une application mobile et vous pouvez aller chercher vos courses, quand vous le souhaitez,  avec un minimum de deux heures de préparation. Et du clic au coffre de votre voiture, il y a toute une logistique. Nous sommes allés à Audincourt pour filmer les coulisses du Drive. Celui de Besançon est calqué sur le même modèle... en plus grand ! 

PUBLICITÉ

En octobre 2009, Le Leclerc Drive d’Audincourt était le 13e de France à ouvrir ses pistes aux clients pour leurs courses d’usage. En moyenne, un Drive propose un peu plus de 6.000 références. Sur 2.500 m², celui de Besançon en offrira au minimum 7.500 : épicerie, frais, surgelés, droguerie hygiène, et même quelques produits références de produits régionaux comme les cancoillottes bien de chez nous. 

Stocks en temps réel 

Dès qu’une nouvelle livraison arrive au dépôt, les palettes sont enregistrées vie un code barre pour permettre de connaitre les stocks de chaque produit en temps réel. Si un produit est épuisé, il ne peut donc être commandé sur le site.  

une commande : trois préparations 

Le panier moyen comporte 45 produits pour une note de 80€. Dans le dépôt, un grand tableau informatisé annonce les commandes du jour en fonction de l’heure de retrait. Une scanette (douchette dans le jargon professionnel ! ) lie un numéro de commande avec un caddie et les autres préparations des commandes du rayon frais et surgelés qui sont ensuite stockées en chambre froide ou dans de grands congélateurs.  

En mode préparateur, l’employé est guidé par sa douchette qui l’amène dans l’allée et l’emplacement exact ou se trouve le produit selon le chemin le plus court. « On ne revient jamais sur nos pas. On commence par les produits du fond du magasin comme l’eau et on avance progressivement. On prend les oeufs en dernier, c’est le plus fragile... » explique Kévin Felez.  Pour un caddie, il y a trois préparateurs. Le premier se charge de l’épicerie et du « sec ». Les deux autres préparent les commandes frais et surgelés dans des sacs.

Arrivée du client…

Le client arrive ensuite au drive sur une des dix pistes d’accueil à Besançon. Il scanne son bon de commande ou sa carte de fidélité sur une borne. Les préparateurs sont alertés de son arrivée sur le tableau et par une sonnerie distincte. L’un d’eux prend une douchette en mode « livraison » et va placer dans le caddie les commandes frais et surgelés avant de remettre les courses dans le coffre du client, soit entre deux et cinq minutes d’attente. 

Entrez dans les coulisses d’un drive… 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.53
couvert
le 21/06 à 0h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1017.51 hPa
Humidité
97 %

Sondage