De nouvelles aides pour le cinéma en Franche-Comté

Publié le 14/02/2014 - 09:15
Mis à jour le 14/02/2014 - 09:17

L’Association des producteurs audiovisuels Rhin-Rhône (APARR) s'élargit et devient l'association des "professionnels" de l'audiovisuel. L'objectif : mieux représenter la filière cinéma locale  à travers tous ses métiers.

1294149747.jpg
©

Ca tourne

La filière franc-comtoise avait été secouée par l'annonce de la suppression du fonds d'aide à la production de la Région en décembre 2012. Deux ans plus tard, elle bénéficie de nouvelles aides. Après plusieurs réunions avec l'Aparr afin de décider quelle serait la nouvelle politique en faveur du cinéma, la Région a en effet décider d'ouvrir plusieurs de ses dispositifs d'aides économiques aux sociétés de production locales.

« Il nous tenait à cœur que cela ne concerne pas uniquement son volet culturel, mais aussi ceux de l’économie et de la formation », note Catherine Siméon, présidente de l'Aparr. Les professionnels du cinéma peuvent désormais solliciter son aide au conseil, au développement à l’international ou même recourir à l’avance remboursable et participer à des salons professionnels internationaux. La Région propose également de co-financer la formation « Eurodoc » à destination des producteurs européens. Une première session d’une semaine sera ouverte en mars.

L'innovation, les projets groupés et les talents émergents aidés financièrement

À cela s’ajoutent trois nouvelles aides. L’une est dédiée aux projets groupés et accorde une subvention pouvant aller jusqu’à 30.000 euros : « il en existe très peu en France et nous avons bataillé pour ça. Dans l’audiovisuel, on mène souvent plusieurs projets de front. » Les deux autres, accordant une aide plafonnée à 15 000 euros, se destinent à l’innovation via « les nouveaux médias (web documentaire, web fiction…) », ou aux talents émergents. Le dépôt des dossiers se fait entre le 1er octobre et le 1er décembre.

Reste que l'ancien fonds d'aide, pouvant aller jusqu'à 400 000 euros les dernières années, est regretté. « La Région devait faire un choix. Selon moi, ce fonds était rentable, or, c’est difficilement mesurable. Avec ces nouvelles aides, elle verra peut-être mieux l’impact », indique Catherine Siméon.

"Mieux travailler ensemble"

De son côté, l'association a décidé de s’élargir pour regrouper l’ensemble des métiers de la filière (technicien, auteur, réalisateur…) et devient l’association des « professionnels » de l’audiovisuel et non plus des « producteurs ». « Il s'agit de travailler mieux ensemble de façon à pouvoir remonter les problèmatiques ou les questions de chacun. Il y aura une dynamique plus forte et une plus grande représentativité. »

Elle va aussi mettre en place un programme annuel d'ateliers thématiques, en collaboration avec d’autres professionnels du Grand Est. Le premier pourrait avoir lieu en avril à Epinal, sur le thème du pitch. Pour l'heure, l'Aparr vient de lancer la deuxième édition de son Docs ici, Courts là : « des films de chez nous, près de chez vous, toute l'année ». Elle met un catalogue de ces films en ligne sur son site pour tous les diffuseurs intéressés (écoles, maisons de retraite, salles de cinéma...).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Muse tête d’affiche des Eurockéennes de Belfort 2021

#VivementEurocks2021 • Le groupe de rock britannique Muse sera la tête d'affiche de la riche programmation des Eurockéennes de Belfort 2021, un festival légèrement repensé après l'annulation de la dernière édition pour cause de crise sanitaire, ont annoncé mercredi les organisateurs.  Dionysos, Foals, Ultra Vomit, The Lumineers, Skip the Use, le nouveau projet électro de Fauve, nommé Magenta, ou Simple Minds figurent également parmi la cinquantaine d'artistes programmés.

Un vase « exceptionnel » découvert dans les fouilles d’Autun

Un vase "exceptionnel" en verre ouvragé de la fin de l'époque romaine a été mis au jour à Autun en Saône-et-Loire lors des fouilles des 230 sépultures d'une importante nécropole, a annoncé vendredi 13 novembre 2020 l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

La Rodia « met le paquet » pour continuer de faire vivre les musiques actuelles à Besançon

VIDEOS • Le deuxième confinement est en cours et La Rodia n'a pu rouvrir ses portes au public que pour quelques courtes soirées au début de l'été. Mais que se passe-t-il à l'intérieur ? Le public n'y a pas accès, pour autant, c'est une véritable fourmilière ! Entretien le 12 novembre dernier avec Manou Comby, directeur de la structure et Simon Nicolas, chargé de communication.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.7
légère pluie
le 04/12 à 18h00
Vent
0.95 m/s
Pression
990 hPa
Humidité
98 %

Sondage