Débrayages contre 85 licenciements chez Trevest

Publié le 11/09/2012 - 13:36
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:26

Les salariés de l'équipementier automobile Trevest, filiale du groupe Trèves à Etupes (Doubs), enchaînent les débrayages pour protester contre les conditions de 85 licenciements à venir, a-t-on appris mardi de source syndicale.

équipementier automobile

PUBLICITÉ

L’équipe de mardi matin a cessé son travail pendant plusieurs heures, après trois autres débrayages lundi, ont indiqué les deux syndicats de l’entreprise (CFDT et CGT).  Le mouvement, suivi par « 90 à 95% » des 260 salariés du site, entraîne le blocage des approvisionnements et pourrait déboucher sur une grève continue, selon David Barbier, délégué CFDT.

Les syndicats dénoncent des conditions de licenciement « inacceptables et humiliantes ». La direction propose une prime supra-légale de 1.000 euros plus 400 euros par année l’ancienneté, selon eux.

85 licenciements pour le 22 novembre 

Lors d’un précédent plan social en 2006, elle avait accordé 20.000 euros plus 1.000 euros par tranche de deux ans d’ancienneté, a souligné M. Barbier.  Selon lui, « le groupe Trèves veut placer la barre au plus bas » dans la perspective d’autres restructurations craintes en 2013 dans ses quatre autres sites en France (en Bretagne, dans le Nord, en Picardie et en Champagne-Ardenne).

Les 85 licenciements prévus le 22 novembre prochain à Etupes résultent du quasi-arrêt de l’activité sièges automobiles à la suite de la perte d’un marché avec PSA. Le site sera recentré pour l’essentiel sur la production de tapis.

Plus de nouvelles de Pierre Moscovici…

Trevest employait encore 980 personnes en l’an 2000 avant une série de plans sociaux, a rappelé M. Barbier. Les représentants syndicaux ont fustigé « l’absence de nouvelles » des ministres Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg, qui s’étaient rendus à Trevest pendant la campagne des législatives. « Depuis, on a aucune nouvelle, aucun coup de téléphone« , a regretté la déléguée CGT Marie-Astric Mladenovic.

 Les salariés espèrent que les discussions promises par les ministres se poursuivent avec Faurecia, nouveau titulaire du marché des sièges, pour un partage de celui-ci qui atténuerait la perte d’emplois. La direction de Trèves n’a pu être jointe.  

(source : AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.24
couvert
le 22/10 à 12h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
77 %

Sondage