Déficit : "Il faut continuer" les réformes, selon Moscovici

Publié le 11/03/2015 - 10:39
Mis à jour le 11/03/2015 - 10:39

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a estimé mercredi sur France Info qu'"il faut continuer" les réformes en France, notamment sur le marché du travail, au lendemain de la confirmation de l'octroi d'un nouveau délai de deux ans à la France pour respecter les règles européennes.

pierre_moscovici-001.jpg
©roman
PUBLICITÉ

Récusant les termes de « mauvais élève de l’Europe », M. Moscovici a reconnu « qu’en matière de déficit, la France a une performance qui est loin d’être la meilleure de la zone euro ». « Oui, il y a des réformes qui sont faites, et je veux le souligner ici, indéniablement, la loi Macron c’est une réforme importante, la réforme territoriale », a déclaré M. Moscovici.

Importante, mais pas suffisante?

« Il faut continuer », a-t-il confirmé. « Je n’entrerai pas dans ce catalogue », a ajouté Pierre Moscovici, interrogé sur le type de réformes à mener, « je dirais simplement que le 18 février, il y a peu de jours, le gouvernement a adopté une communication en conseil des ministres qui indique ce que sont les grandes têtes de chapitre, et effectivement il y a le dialogue social, il y aura sans doute des réformes à prendre sur le marché du travail, mais encore une fois ce n’est pas à la Commission de dicter à la France son comportement », a-t-il poursuivi.

Dans un entretien au Figaro mercredi 11 mars 2015, l’ancien ministre français juge que l’effort de réformes en France est « indéniable » mais « pas suffisant pour réduire les déséquilibres de l’économie ». Il y réitère son appel à un « plan de réformes détaillé, ambitieux », un « agenda législatif en somme, qui précisera quand et comment les réformes seront présentées, au Conseil des ministres et puis au Parlement ». Interrogé à la radio sur de possibles sanctions à venir, M. Moscovici a rejeté les accusations de « laxisme », jugeant la décision d’octroyer un nouveau délai, « juste » par rapport aux règles européennes.

Eviter les sanctions

« Sanctionner est une erreur. De la part de la Commission, cela montrerait qu’elle ne réussit pas à convaincre, et de la part du gouvernement, cela montrerait qu’il ne réussit pas à réformer. Donc on va essayer d’éviter les sanctions, mais je suis obligé de dire, comme gardien des règles européennes, qu’elles existent », a-t-il déclaré. Les ministres européens des Finances ont approuvé mardi 10 mars la recommandation de la Commission européenne accordant à la France deux années supplémentaires, soit jusqu’en 2017, pour ramener son déficit public sous la barre des 3% du PIB, malgré quelques grincements de dents de ses partenaires.

La France doit désormais ramener son déficit à 4% cette année, 3,4% l’an prochain et 2,8% en 2017. « C’était la trajectoire que la France s’était fixée à elle-même », a commenté en marge de la réunion le ministre des Finances, Michel Sapin, qui s’est réjoui que les deux approches « convergent ».

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

250 à 350 embauches pour PSA Vesoul

250 à 350 embauches pour PSA Vesoul

La plateforme logistique de pièces détachées du constructeur automobile de Vesoul recrute. D'ici la fin de l'année, 250 à 350 emplois sont à pourvoir sur différents postes. PSA assure prendre en charge la formation du personnel. 

La poste de Mouthe rouvre ses portes

La poste de Mouthe rouvre ses portes

Nouvelle signalétique, mobilier moderne, couleurs dynamiques, espace clair, nouvel accueil, tout a été repensé à la poste de Mouthe… Elle rouvre ses portes le 29 juillet 2019 à 14h00. Elle était fermée depuis le 13 juin dernier.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.06
nuageux
le 23/07 à 21h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1017.25 hPa
Humidité
68 %

Sondage