Des Beatles à… The Rabeats

Publié le 18/02/2014 - 15:06
Mis à jour le 18/02/2014 - 15:19

Ils ont fait salle comble fin janvier à  l’Olympia, “The Rabeats”, le groupe qui compte plus de 1.000 dates en France sera au Kursaal de Besançon ce jeudi 20 février 2014. Avant la date bisontine, nous avons cherché à savoir qui se cachait derrière ce groupe et ce qui fait vibrer ces quatre garçons dans le vents… 

 ©
©

interview

maCommune.info Comment avez-vous eu l’idée de faire un groupe reprenant les titres des Beatles ? Êtes-vous des fans à l’origine ?

The Rabeats : "Nous sommes fans des Beatles, et ce, depuis notre enfance. L'idée nous est venue à l'époque où nous jouions chacun dans des groupes différents à Amiens. Nous allions nous voir mutuellement et il n'était pas rare qu'à l'occasion d'une 3e mi-temps, autour d'un verre et d'une guitare, nous évoquions la musique des Beatles. Nos groupes ayant splitté, nous nous sommes décidés à revivre ces moments heureux avec la musique des Beatles. C'était vers la fin des 90's. On a répété une bonne vingtaine de morceaux juste pour le plaisir et un ami nous a proposé de venir les jouer dans son bar, et voilà, c'était parti ! et pour le plaisir de nombreux potes venus nous écouter."

Reprendre les Beatles, il fallait oser !  N’avez-vous pas eu peur des réactions des « puritains » à vos débuts ? 

"Lorsqu'on a commencé, pas grand monde parlait des Beatles, le grunge était en plein essor. On ne parlait pas de tribute band… En nous écoutant, le public s'y retrouvait musicalement. Il passait un bon moment avec nous. Ça n'a pas changé depuis. On n'a pas osé, on en avait simplement envie, jouer cette musique est un tel plaisir !

Sur scène, vous êtes les copies conformes des quatre Anglais. Dans la vie quotidienne gardez-vous le style Beatles ? Vrais nostalgiques des années 60 ou est-ce pour la scène ?

On adore cette époque des sixties. Une période faste pour la culture, la mode et bien évidemment la musique. Nous sommes nés avec, on vit avec, car on aime ça. Mettre ces costumes, c'est comme enfiler une panoplie de superhéros, un truc de gosses ! On les réserve pour la scène, au même titre que les éclairages, la déco et les projections vidéo, tout est là pour replonger le spectateur dans cette atmosphère particulière des années 60."

Le 30 juin 2015, vous vous produirez sur la scène du Palais des sports de la Porte de Versailles à Paris, la même où les Beatles ont commencé leur tournée européenne le 20 juin 1965 , quel effet ça vous fait de marcher, jouer sur les pas de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison, etc. ?

"On imagine que jouer dans cette salle sera sûrement comme jouer à l'Olympia. Nous y avons joué à 5 reprises et à chaque fois, c'est magique ! Ces salles sont impressionnantes et tous les artistes qui s'y sont produits semblent nous dire dans le creux de l'oreille "Hey, les Rabeats ! Allez-y les gars !"

Comment expliquez-vous votre succès ? 

"Tout le monde adore les Beatles. Notre public rassemble 3, voire 4 générations, des ados amènent leurs parents, des grands-pères font la fête avec leurs petits enfants. C'est magique ! Nous, nous ne faisons que jouer cette musique avec le cœur et visiblement, le public adore ça ! ;-)"

  • The Rabeats : jeudi 20 février 2014 à 20h30 au Kursaal de Besançon (info ci dessous)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.03
légère pluie
le 19/06 à 6h00
Vent
0.8 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
94 %