Des étudiants plus nombreux à la rentrée de l'université de Franche-Comté

Publié le 27/11/2018 - 14:55
Mis à jour le 27/11/2018 - 14:55

La rentrée universitaire 2018-2019 à l’université de Franche-Comté s’est officiellement terminée le 13 novembre 2018 avec celle des nouveaux doctorants. Au 14 novembre, l’université compte 23 485 étudiants inscrits, tous cursus confondus, soit une hausse de 2,1 % par rapport à l’année dernière à la même période, pour environ 30 000 apprenants (étudiants et stagiaires).

En détails…

  • Cursus licence : 12 210 inscrits (11 994 en novembre 2017)
  • Cursus master : 4 636 inscrits (4 512 en novembre 2017)
  • Cursus doctorat : 425 inscrits (258 en novembre 2017)
  • 3e cycle Santé : 935 inscrits (933 en novembre 2017)
  • DUT : 2 403 inscrits (2 360 en novembre 2017)
  • Autres diplômes nationaux : 423 inscrits (387 en novembre 2017)
  • Diplômes d'établissement : 2 453 inscrits (2 560 en novembre 2017)

Total : 23 485 inscrits (23 004 en novembre 2017)

280 places supplémentaires pour les nouveaux bacheliers

Cette 2018-2019, l'université de Franche-Comté a proposé 280 places supplémentaires aux nouveaux bacheliers via la plateforme d'admission Parcoursup.

Début septembre, au vu des nombreuses demandes en licence de droit et en PACES (première année commune aux études de santé) et pour accueillir au mieux les étudiants, l’université de Franche-Comté a décidé d’augmenter une nouvelle fois les capacités d’accueil dans ces deux filières en tension :

  • en licence de droit : 363 candidats appelés pour 350 places,
  • en PACES : 790 candidats appelés pour 760 places.

Mise en place de "dispositifs d’accompagnement adaptés"

Pour favoriser la réussite de ses étudiants, l’université de Franche-Comté a mis en place deux dispositifs d’accompagnement pédagogique :

  1. Un aménagement de la première année de licence étendue sur deux ans avec un accompagnement et un tutorat renforcé (intervention d’enseignants et de tuteurs étudiants). Le diplôme de licence est alors obtenu en 4 ans au lieu de 3. Ce dispositif est mis en place pour les étudiants en licence STAPS, Droit, Sciences fondamentales et Sciences de la vie et de la terre.
  2. Une aide ou un soutien sur des points identifiés (ex : méthodologie universitaire, mise à niveau disciplinaire, mise à niveau en français, confiance en soi…). Ces dispositifs sont mis en place pour les étudiants identifiés en difficultés, nécessitant un soutien ou une remédiation au cours du premier semestre. Il concerne la plupart des composantes et est en cours de déploiement.

Au 14 novembre, près de 450 étudiants bénéficient d’un de ces deux dispositifs, représentant plus de 1 000 heures d’accompagnement par des enseignants et 2 400 heures de tutorat. Le nombre d’étudiants est encore susceptible d’évoluer du fait de la souplesse du dispositif 2.

Un coup de pouce à la réussite et à la réorientation

Parallèlement à ces accompagnements adaptés et personnalisés, l’université de Franche-Comté propose deux dispositifs supplémentaires pour aider ses étudiants de première année de licence en difficulté à l’issue du premier semestre et leur permettre de rebondir, de retrouver confiance en eux et de redéfinir leur projet :

  1. La formation générale scientifique (FGS). Elle permet à des étudiants ayant échoué au 1er semestre, de se remettre à niveau dans les matières scientifiques, d’acquérir une méthodologie de travail universitaire, de bénéficier d’un accompagnement spécifique. Ce dispositif concerne une trentaine d’étudiants.
  2. Le dispositif d’aide à la réussite (AIDRE). Il permet à des étudiants en difficulté, de travailler sur leur projet personnel et professionnel. Le dispositif est organisé en trois phases : 3 jours pour travailler sur la reprise de confiance en soi, 3 semaines d’accompagnement à la construction d’un nouveau projet personnel et professionnel en ateliers et entretiens individuels, 4 mois pour confirmer/infirmer le projet via une confrontation avec le monde socio-économique (stage). Environ 80 étudiants sont concernés par ce dispositif. Piloté par le service orientation stage emploi de l’université, il bénéficie d’un co-financement du Fonds social européen.

Infos +

Les composantes de l'université de Franche-Comté :

  • 6 unités de formation et de recherche (UFR)
  • 2 instituts universitaires de technologie (IUT)
  • 2 instituts
  • 2 écoles
  • 1 centre de linguistique appliquée (CLA) de renommée internationale
  • 1 centre de télé-enseignement universitaire (CTU)
  • 5 écoles doctorales communes avec l’université Bourgogne Franche-Comté

La recherche :

  • 24 unités de recherche parmi lesquelles 17 équipes d’accueil à l’université et 6 unités mixtes avec de grands organismes de recherche comme le CNRS et l’INSERM, l’université de Franche-Comté étant à chaque fois la tutelle majoritaire.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Le taux de réussite au brevet en baisse dans l’académie de Besançon

Comme au niveau national, le taux de réussite au brevet est en baisse dans l’académie de Besançon avec un taux, toutes séries et tous candidats confondus qui s’élève à 85,4 % pour la session 2024. Soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2023. Voici les résultats plus en détail communiqués par le rectorat de Besançon.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

Législatives 2024 : la présidente de l’université de Franche-Comté appelle à ”rejeter” le Rassemblement national

La présidente de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, a partagé un communiqué le 1er juillet 2024 signé de France Universités, de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CdeÞ), de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Conférences des directeurs des écoles françaises de management (CDEFM) appelant à dire ”non” au Rassemblement national au deuxième tour des élections législatives anticipées le 7 juillet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.41
légère pluie
le 16/07 à 12h00
Vent
5.99 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
69 %