Des "inquiétudes" du côté du syndicat des petites entreprises du bâtiment 

Publié le 06/11/2018 - 17:50
Mis à jour le 06/11/2018 - 18:04

La CAPEB du Doubs, confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment, va rencontrer des parlementaires ce mois de novembre 2018 afin d'évoquer "les inquiétudes de tout un secteur".

PUBLICITÉ

La rencontre avec les élus locaux est "sans doute la meilleure fac?on de faire entendre leurs préoccupations et leurs inquiétudes afin qu’elles puissent atteindre les sphères décisionnaires", indique le syndicat.

Plusieurs sujets seront évoqués par le syndicat :

Plus de 1200 postes à pourvoir dont 400 sans diplôme (soit plus de 30%) dans le département du Doubs. "Les petites entreprises du bâtiment recrutent mais peinent à trouver de la main- d’œuvre", précise la confédération.

"L’artisanat est une belle perspective d’avenir, mais n’attire pas les jeunes ; c’est un secteur où certains chefs d’entreprise baissent les bras devant la pénurie de candidats motivés. Ils sont parfois prêts à les former si la personne a l’envie d’apprendre et de s’investir...."

A l’heure où la fiscalité écologique prend "une place de plus en plus importante dans les débats parlementaires" à l’occasion de l’examen du projet de loi de finances pour 2019, il est important que la CAPEB puisse "être présent dans ce débat et interpeller le gouvernement sur les conséquences qu’emportent de telles hausses pour les TPE du Bâtiment".

En ce sens, la CAPEB a proposé aux sénateurs un projet d’amendement supprimant les dispositions sur le Gazole Non Routier "tout comme elle l’avait fait à l’Assemblée Nationale", précise la confédération.

Projet de loi de finances 2019  : "Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ne sera pas, comme c’était prévu, transformé en prime au 1er janvier 2019, mais en 2020 – et ne devrait alors bénéficier qu’aux ménages aux revenus modestes. C’est une grande déception. A cela s’ajoute le budget alloué au CITE ramené à 800 millions d’euros (alors qu’en 2016 et 2017 il était de l’ordre de 1,7 milliard), soit une division par deux-loin des ambitions affichées par le Plan de rénovation énergétique des bâtiments", est-il indiqué.

Prélèvement de l’impôt à la source : La CAPEB s’alarme des "conséquences désastreuses d’un tel dispositif pour les entreprises artisanales du bâtiment qui n’ont pas les ressources financières et humaines nécessaires pour endosser la responsabilité de la collecte de l’impôt. La CAPEB demande au Gouvernement des indemnisations afin d’accompagner ce dispositif qui va compliquer la vie des entreprises".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

El Internationale à Besançon : nouvelle vente exceptionnelle en entrepôt les 21, 22 et 23 novembre 2019 !

PUBLI-INFO • L’entreprise de prêt-à-porter El Internationale, implantée historiquement à Besançon depuis 1973, organise dans ses entrepôts, sa cinquième vente exceptionnelle de vêtements pour hommes et femmes. Elle se déroulera pendant trois jours les jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 novembre 2019 !

BMW Motorrad Savy Besançon : une équipe de professionnels et de passionnés à votre écoute…

La marque BMW, c'est aussi les motos, et pas n'importe lesquels puisque BMW Motorrad est reconnue pour proposer des véhicules de qualité et performants. À Besançon, le concessionnaire BMW Motorrad Savy propose toute la gamme à l'essai et à la vente : des modèles de moto plaisir, roadster, trail comme des motos de tourisme pour les plus affirmés… Découvrez les offres du moment à ne pas manquer chez votre concessionnaire.

Nièvre: les autorités de santé espèrent un repreneur pour une clinique menacée de fermeture

L'Agence régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté, après avoir suspendu mercredi l'activité de chirurgie d'une clinique de la Nièvre pour "manquements" à la sécurité, a annoncé ce vendredi chercher une solution de reprise de l'établissement, que le propriétaire veut désormais fermer

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.56
légère pluie
le 18/11 à 12h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
97 %

Sondage