Des intermittents du spectacle occupent le CDN de Besançon pour "une durée indéterminée"

Publié le 11/03/2021 - 16:05
Mis à jour le 11/03/2021 - 16:20

Depuis jeudi matin vers 10h30, des intermittents du spectacle de la Coordination Intermittents et Précaires Franche-Comté (CIP) ainsi que des étudiants de l’ISBA, DMA (diplôme métiers d’arts) et professionnels de la culture occupent le Centre dramatique national de Besançon suite à un appel national. Objectif : interpeller les pouvoirs publics sur la gravité des situations des intermittents qui ne travaillent pas depuis un an à cause de la crise sanitaire et améliorer leurs droits.

Le mouvement d'occupation des théâtres pour réclamer la réouverture des lieux culturels et la prolongation de l'année blanche pour les intermittents du spectacle prend de l'ampleur en France. Le théâtre de l'Odéon à Paris fut le premier lieu occupé le 4 mars par des syndicats et des étudiants en art dramatique, puis le théâtre de La Colline également à Paris le 9 mars et le Théâtre national de Strasbourg.

Mouvement viral jusqu'à Besançon

À Besançon, le CIP Franche-Comté a voté lors d'une assemblée générale ce jeudi matin pour l'occupation du CDN. Plusieurs intermittents investissent les lieux en ce moment "pour une durée indéterminée et 24h/24" nous dit-on sur place, en attendant une "réponse concrète" de l'État.

Le CIP appelle "tous les intermittents du spectacle est hors spectacle ainsi que tous les précaires de l’emploi à occuper partout en France !"

[on ouvre] ?Occupation du CDN Besançon Franche-Comté ?suite à l’assemblée générale exceptionnelle au vote à l’unanimité(96 pour, 8 abstention , 0 contre ) ? suite de l’assemblée générale sur place en cours?

Publiée par Cip FC sur Jeudi 11 mars 2021

 Dans le détail, le CIP demande  :

  • Une prolongation de l’année blanche, son élargissement à tous les travailleurs précaires, extras et saisonniers entre autres, qui subissent les effets, à la fois de la crise et les politiques patronales, ainsi que la baisse du seuil d’heures minimum d’accès à l’indemnisation chômage pour les primo entrants et/ou intermittents en rupture de droits.
  • De toute urgence, des mesures pour garantir l’accès à tous les travailleurs a l’emploi discontinu et auteur.rices aux congés maternité et maladies indemnisées.
  • Un retrait pur et simple de la réforme de l’assurance chômage.
  • Un financement du secteur culturel passant par un plan massif de soutien à l’emploi en concertation avec les organisations représentatives des salariés de la culture.
  • Des moyens pour garantir les droits sociaux - retraite, formation, médecine du travail, congés payés etc. - dont les caisses sont menacées par l’arrêt des cotisations.
  • La remise en route de toutes les manifestations culturelles dans le respect des consignes sanitaires.

Pour porter ces revendications, le CIP Franche-Comté "exige dans les plus brefs délais" une réunion du Conseil national des professionnels du spectacle avec le Premier ministre.

Publiée par Cip FC sur Jeudi 11 mars 2021

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le Colomb'in rock revient avec une édition 100 % tributes

Après une année 2023 de tous les records où le festival a vu sa fréquentation doublée (18.000 spectateurs), le Colomb’in rock revient cette année pour une 12e édition 100% tributes. Muse, Michael Jackson, Téléphone, Pink Floyd ou encore Johnny… ils seront tous présents ou presque les 13 et 14 août 2024 à Colombe-lès-Vesoul grâce à des groupes hommages venus interpréter les chansons d’artistes les plus légendaires. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.28
légère pluie
le 18/05 à 15h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
69 %