Des parents d'élèves bloquent l'école de Quingey contre la fermeture de deux classes

Publié le 16/02/2017 - 10:27
Mis à jour le 16/02/2017 - 14:24

Ces jeudi 16 et vendredi 17 février 2017, des parents d’élèves des écoles primaire et maternelle de Quingey bloquent l’établissement ou n’emmènent pas leurs enfants à l’école en signe de protestation contre la fermeture de deux classes prévue à la rentrée prochaine. 

 ©
©

"D'après des fuites concernant la carte scolaire pour la rentrée 2017, une classe de maternelle et une de primaire fermeront dans notre école", nous explique Florence D'Amato, déléguée des parents d'élèves et conseillère municipale de Quingey. À la rentrée 2016, déjà une classe de primaire avait été fermée. 

"Ils ne comptent pas les 12 enfants ULIS !" 

Concernant la fermeture de la classe de primaire, "l'inspection académique ne tient pas en compte des 12 élèves ULIS (Unité localisée pour l'inclusion scolaire), soit des élèves en grande difficulté", nous confie la déléguée des parents d'élèves. "Il est rare d'avoir 12 élèves ULIS, qui est le nombre maximal", ajoute-t-elle.

Les parents d'élèves dénoncent le non-respect de la circulaire datant du 21 août 2015 indiquant qu'"une attention particulière est portée par l'Inspection académique DASEN aux écoles ayant un ULIS dans les opérations de carte scolaire". "Ils nous font l'inverse... C'est discriminatoire pour ces enfants !", s'insurge Florence D'Amato. 

"On va devenir un village mort" 

Du côté de la maternelle, un problème d'effectif est également mis en cause par les parents d'élèves. Une classe devait fermer à al rentrée 2016 "mais on l'a sauvé", précise la déléguée des parents d'élèves. À la rentrée dernière, l'école maternelle comptait 84 élèves. À la rentrée 2017, l'effectif diminue avec 79 enfants. "Si cette classe ferme, on va devenir un village mort avec 29 enfants par classe"

60 élèves sur 250 en classe ce matin

Ce jeudi matin, seulement 60 élèves sur les 250 ont gagné leur classe "car certains parents n'ont pas souhaité déposer leur enfant en signe de protestation", nous explique Florence D'Amato, "on espère la même mobilisation, voire plus grande, demain". 

Info + 

Une rencontre a été organisé lundi avec l'Inspection académique pendant laquelle "l'opinion des parents d'élèves n'a pas été prise en compte". Cet après-midi, une manifestation est organisée à 13 h 30 devant l'institution.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Nouvelle formation, remise des diplômes, nouveau site… Quoi de neuf dans les écoles ESTM et Pigier à Besançon ?

PUBLI-INFO • L’année 2023 rime avec nouveautés dans les écoles ESTM et Pigier rue Gambetta à Besançon ! L’ouverture du BTS Comptabilité-Gestion rejoint la carte des 18 formations proposées par l’établissement et le relooking du site internet ESTM avec tous les parcours de formations, les offres d’emploi en alternance et les actualités de la vie étudiante.

Académie de Besançon : 121 postes supprimés dans les 1er et 2nd degrés pour la rentrée 2023

Le rectorat a annoncé lors d’un point presse la suppression de 52 postes dans les écoles de l’académie et 69 dans les collèges et lycées généraux pour la rentrée 2023. Un chiffre qu’a tenté d’atténuer la rectrice d’académie Nathalie Albert-Moretti en mettant en avant le fait que le taux d’encadrement sera pour autant meilleur. Un argument qui n’a pas semblé convaincre les syndicats qui ont décidé de boycotter le comité social d’administration de l’académie pour lequel ils sont élus en signe de protestation. 

Besançon : les élèves de l’École de la deuxième chance à la rencontre de la Société des membres de la Légion d’Honneur

Le préfet du Doubs Jean-François Colombet a organisé une rencontre entre les élèves de l’École de la deuxième chance du Doubs (E2C) et plusieurs membres de la Société des membres de la Légion d’Honneur et de l’Association des membres de l’Ordre national du Mérite dans les locaux de la préfecture à Besançon ce mercredi 18 janvier.

Éducation : les syndicats élus boycottent le comité social d’administration de l’académie de Besançon

Les syndicat FSU, SGEN CFDT, SNALC et UNSA, soit l’ensemble des organisations syndicales qui y sont élues, ont décidé de boycotter le prochain comité social d’administration (nouvelle instance qui remplace le comité technique académique) qui devait se dérouler ce mercredi 18 janvier. Un courrier a été envoyé à la rectrice de l’académie pour en expliquer les raisons.

Grève dans les écoles de Besançon le 19 janvier : un service minimum est prévu

Un prévis de grève a été déposé par les organisations syndicales des personnels de l’Éducation nationale contre la réforme des retraites pour la journée du 19 janvier 2023. Un service minimum sera mis en place, est-il expliqué dans un courrier de la Ville de Besançon aux parents d’élèves en date du 17 janvier.

Formations, diplômes, certificats… L’IRTS de Franche-Comté ouvre ses portes le 21 janvier à Besançon

PUBLI-INFO • L’IRTS de Franche-Comté (Institut régional du travail social) à Besançon est l’établissement d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, spécialisé dans l’intervention sociale, en Franche-Comté. L'organisme ouvrira ses portes samedi 21 janvier pour faire connaître ses formations et découvrir les locaux…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.65
couvert
le 01/02 à 0h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
92 %