Désexualisation de la poitrine, confort, liberté : une Bisontine explique dans un livre comment laisser tomber le soutien-gorge…

Publié le 28/09/2021 - 17:55
Mis à jour le 29/09/2021 - 10:47

Gala Avanzi, auteure bisontine de 31 ans, a publié le 22 septembre dernier un essai féministe sur le soutien-gorge et l'hypersexualisation de la poitrine : No bra (éd. Flammarion) Rencontre.

Depuis quelques années, de plus en plus de femmes ont décidé de laisser leur soutien-gorge au placard pour une question de confort. Pour Gala Avanzi, cela est aussi un acte militant pour s'émanciper, se défaire des dictats et gagner en liberté.

Pour écrire son livre, la jeune femme est partie du constat de l'hypersexualisation de la poitrine des femmes, du confort et du contrôle de la poitrine des femmes. Très tôt, les jeunes filles sont incitées à porter un soutien-gorge en voyant leur mère, grand-mère, sœurs, copines, les stars de cinéma et de la musique, les magazines, etc. La question de ne pose pas. Le soutien-gorge est une obligation sociale lorsque l'on devient une femme.

À travers son essai, l'auteure bisontine pose la question et suggère aux femmes de faire ce qu'elles veulent sans pour autant qu'il soit question de leur dicter ce qu'elles doivent faire. "C'est vraiment de se réapproprier leur corps et de leur redonner le choix de porter un soutien-gorge ou non, mais pour elles, pour des raisons qui leur appartient", nous confie-t-elle dans notre interview en vidéo.

Vers une désexualisation de la poitrine…

Lorsque l'on pense à retirer le soutien-gorge d'une femme, la sexualité, le désir, l'érotisme prend le dessus, c'est un fait. Dans son essai, Gala Avanzi veut désexualiser la poitrine en la mettant "au même rang" que celle des hommes. Un homme torse-nu n'est pas regardé ni jugé comme une femme topless.

Dans notre interview, l'auteure évoque un sondage Ifop mené en 2020 révélant que pour 20% des Français, des tétons apparents sous un haut devraient être, pour l'agresseur, une "circonstance atténuante en cas d'agression sexuelle". L'objectif de Gala Avanzi est de "désexualiser la poitrine pour qu'on arrête avec ces aberrations et que les femmes puissent se balader, tranquillement, sans soutien-gorge."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

« Histoire de libellule », une auteure jurassienne évoque les violences sexuelles qu’elle a subit à l’adolescence

Anne-Marie Rouchon a consacré 18 ans de la première partie de sa vie au sport de haut niveau. A peine sortie de l’enfance et pendant plusieurs années, elle subit des agressions sexuelles de son entraineur. Quarante ans lui sont nécessaires pour trouver le courage de sortir du silence et enfin déposer sa parole dans un livre, Histoire de libellule (Z4éditions), sorti en septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.6
ciel dégagé
le 16/10 à 21h00
Vent
1.23 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage