Alerte Témoin

Deux ans de prison pour un homme reconnu coupable de viol durant son adolescence

Publié le 20/12/2012 - 09:31
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:43

Un homme de 24 ans a été condamné mercredi 19 décembre 2012 à 5 ans de prison dont deux ferme par  la cour d'assises du Doubs des mineurs pour des viols et agressions sexuelles commis sur des enfants, dans le Pays-de Montbéliard, alors qu'il n'avait que 16 ans.

Deux victimes, une sœur de l'accusé et un autre enfant proche de la famille, respectivement âgés de 12 ans et 7 ans à l’époque des faits, ont mis en cause ce jeune homme pour des actes infligés il y a une dizaine d’années

L'accusé comparaissait libre devant les assises qui l'ont jugé à huis-clos en raison de sa minorité au moment des faits incriminés.

Aujourd'hui père de famille, il a toujours réfuté les accusations et a continué à le faire pendant les trois jours de son procès, débuté lundi 17 décembre 2012.

Alors qu’il se montrait parfois agressif à l'égard des parties civiles, le président de la cour a décidé en cours d'audience de le placer sous le régime de la détention, décision relativement rare en cour d’assises.

Au terme des débats l'avocate générale a requis une peine de 6 ans de prison.

Les jurés du Doubs ont reconnu sa culpabilité tout en s'accordant sur une peine de 5 ans de prison dont 3 avec sursis et mise à l'épreuve pendant 2 ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.2
    peu nuageux
    le 06/08 à 12h00
    Vent
    3.65 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    43 %

    Sondage