Dijon-Besançon : La nouvelle société "Bourgogne-Franche-Comté mobilités"

Publié le 01/04/2017 - 09:52
Mis à jour le 01/04/2017 - 09:52

Ce jeudi 30 mars les élus du Grand Dijon et ceux du Grand Besançon (au sein de leurs assemblées respectives) ont voté leur entrée au capital de la nouvelle société publique locale (SPL) "Bourgogne-Franche-Comté Mobilités".

PUBLICITÉ

 Quel rôle ? Qu’est ce qui change ? 

Cette structure, créée par la région Bourgogne-Franche-Comté, s’occupera de la « gestion de l’ensemble des transports publics » (services réguliers, à la demande, transport scolaire, gestion d’une centrale de mobilité, distribution des titres de transport…).

La communauté urbaine du Grand Dijon et la communauté d’agglomération du Grand Besançon gèrent chacune « les mobilités sur leurs propres territoires ». Par la SPL, (société publique locale) ils s’engagent en faveur d’une politique publique régionale de mobilités comme :

  • La desserte des grandes agglomérations par les transports publics (autocars interurbains et TER).
  • Le développement de l’intermodalité.
  • La mise en œuvre d’une centrale de mobilité ou d’une billettique à l’échelle régionale.

A travers la SPL, le Grand Dijon et le Grand Besançon veulent que les villes et les territoires ruraux de la grande région bénéficient d’une desserte optimale. Ce point sera davantage valable pour les communes situées dans « leurs aires urbaines respectives” précise François Rebsamen (Président de la Communauté urbaine du Grand Dijon) et Jean-Louis Fousseret (Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon)  dans un communiqué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.16
légère pluie
le 16/10 à 0h00
Vent
2.933 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
94 %

Sondage