DOSSIER Unesco : quelles retombées pour Besançon ?

Publié le 10/07/2008 - 01:32
Mis à jour le 10/07/2008 - 01:32

Que va apporter concrètement l’inscription de la citadelle de Besançon au patrimoine mondial de l’humanité ? Eléments de réponses

1215535866_citadlle_besancon_ciel.jpg
© Franck Lechenet
PUBLICITÉ

Tout le monde se réjouit et se félicite du rôle joué par la ville pour l’inscription au patrimoine mondial des fortifications de Vauban. C’est tout d’abord un excellent coup de pub pour Besançon en manque de notoriété. Espérons que désormais les français sachent mieux placer Besançon sur une carte !

Pour conserver ce label, la capitale comtoise s’est engagée à concevoir un centre de ressources international qui valorisera également les « enfants de Vauban », partout où des sites se sont inspirés de l’architecte, comme au Maroc à Essaouira. De quoi développer les échanges avec de nombreuses régions du monde.


Pas d’argent mais plus de touristes

Concrètement, l’inscription au patrimoine mondial n’est pas synonyme d’une manne financière directe. L’Unesco ne finance que des sites « en péril ». En revanche, la carte « patrimoine mondial » est un atout pour le tourisme notamment à Besançon avec un programme pluri-annuel de valorisation culturelle.


Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon : « Nous devrons maîtriser et accompagner les retombées induites par l’inscription des fortification au patrimoine mondial de l’humanité. Ce classement permettra d’attirer beaucoup de touristes. Au Havre par exemple,  qui a bénéficié d’une labellisation, on compte de 20 à 30 % de touristes en plus. Quand on parle tourisme, on parle de développement économique et quand on parle de développement économique, on parle emploi… »


Denis Sommer, président du comité régional du tourisme : « Je me réjouis de cette reconnaissance de la richesse du patrimoine franc-comtois qui rejaillira à coup sûr sur la notoriété, le développement et le dynamisme de la région. C’est pour nous un outil supplémentaire de communication. Aux côtés de la Citadelle de Besançon, d’autres sites comtois, portant l’empreinte de l’architecte, vont bénéficier de cette reconnaissance comme le Château de Joux, la Citadelle de Belfort et le Fort Saint André à Salins-les-Bains. Nous avons par ailleurs envoyé aux grandes écoles d’architecture à travers le monde  une documentation sur la richesse architecturale de la Franche-Comté : des salines royales d’Arc-et-Senans, jusqu’aux fortifications de Vauban ! »

 

En savoir plus …

Besançon inscrite au patrimoine de l'Unesco

Unesco : Histoire d’une aventure

Réaction de Nicolas Sarkozy

Jean-Louis Fousseret : «C’est un immense bonheur pour moi»

Les Festivités à Besançon

Les 12 sites Vauban retenus

Les sites « Unesco » en France

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Avec son post punk sombre, Interpol a drapé de noir le chapiteau intermédiaire des Eurockéennes jeudi en ouverture de la 31e édition à Belfort (est de la France), mais les festivaliers en ont surtout vu de toutes les couleurs sur la grande scène avec les vétérans français du rap, NTM.

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

La région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Mobilités mettent en place une tarification spéciale pour des allers-retours en TER à destination des Eurockéennes de Belfort du 4 au 7 juillet 2019 au prix de 4, 10 ou 24 € et au départ de toutes les gares de Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, 30.800 festivaliers ont rejoint Les Eurockéennes en train...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.75
peu nuageux
le 24/07 à 6h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1016.58 hPa
Humidité
71 %

Sondage