"Doux instants" : du soin minceur en passant par le rituel bien-être et le massage de la femme enceinte…

Publié le 21/07/2022 - 14:00
Mis à jour le 10/08/2022 - 11:33

Ouvert depuis mai 2022, le nouvel institut "Doux Instants" propose un large choix de soins, de massages et différentes cures au 33 Grande rue à Pierrefontaine-les-Varans.

Après avoir travaillé plusieurs années dans le monde de l’esthétisme, Elodie Gauthier a décidé de lancer sa propre entreprise à 24 ans. Elle a tenu à y apporter sa touche personnelle dans la décoration de l’établissement et les services proposés. 

"Je voulais quelque chose qui me ressemble. Il a fallu tout refaire, car le local que j’ai repris était à l’origine un magasin d’électroménager. J’ai voulu créer un endroit zen, végétal, quelque chose que l’on ne retrouve pas partout ailleurs. Je me suis inspirée des spas hôteliers", explique la gérante.

L'institut compte également deux cabines, avec deux ambiances : une première  pour la partie soin visage, corps, enveloppement… et une deuxième, plus lumineuse, pour les épilations, les extensions… le tout avec un espace onglerie.

Une large palette de prestations 

Afin de satisfaire une large gamme de client(e)s, Elodie propose des soins originaux comme le soin prénatal, post accouchement et des soins destinés aux enfants. 

"Les soins classiques et traditionnels ne peuvent pas être effectués sur une femme enceinte et un enfant. Pour les futures mamans, il faut suivre un protocole particulier de soin sans les mettre sur le ventre", précise-t-elle. "On ne doit pas les masser avec autant de pression qu’une personne lambda. Il faut aussi éviter que cela soit trop drainant. Je travaille aussi avec des produits spécifiques comme le soin "Omum" (sans huiles essentielles)".

En ce qui concerne le massage "enfant", l’esthéticienne prévient que ce sont des soins particuliers ciblés. "On ne masse pas tout le corps. On pratique le soin uniquement sur les bras, les jambes, le dos. Et on évite les pieds", indique Elodie. 

Côté cure amincissante, Elodie dresse un bilan avec l’aide d’un questionnaire détaillé afin de connaitre les attentes, les habitudes alimentaires et sportives des clients. Elle leur conseille ensuite le type de cure adaptée.  Le soin se fera de manière ciblée ou complète avec un appareil à vibrations. 

Une formation continue

La jeune femme souhaite rester au top des nouvelles tendances et se forme régulièrement. "Il y a tout le temps de nouvelles techniques. Il faut continuer à se former", insiste-t-elle en précisant avoir récemment suivi une "formation ongles" qui a porté sur l’incrustation de paillettes, le baby-boomer et des "French" originales…

Ce qu’Elodie préfère ? Le soin du visage. "On ne fait jamais pareil, on s’adapte à sa peau. C’est un aspect valorisant du métier, car la cliente ressort contente".

Des produits étiquetés "Doux Instants" 

En plus de choisir des soins spécialisés, Elodie a voulu mettre à profit ses études de préparatrice en pharmacie. Elle propose ainsi sa gamme de produits développée dans un laboratoire à Avignon.

Le petit  + : "Doux Instants" propose à la vente les bijoux "fait main" d’une créatrice française "Noosa"…

Infos +

Doux Instants, 31 Grande rue à Pierrefontaine-les-Varans

  • Horaires d'ouverture : lundi : 13h - 21h, mardi : fermé, mercredi : 8h30 - 19h, jeudi : 8h30 - 19h, vendredi : 8h30 - 19h, samedi : 8h - 16h et dimanche : fermé
  • 09-54-37-12-72
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Nouvelle action coup de poing des éleveurs laitiers haut-saônois contre Lactalis

Une action d’interception d’un camion de lait Lactalis a eu lieu mardi soir en Haute-Saône près de Vesoul. Les éleveurs s’estimant "floué" par la société, demandent "une rémunération décente des producteurs". Le lait du camion devant initialement servir à la fabrication de fromage a été repris et sera utiliser pour l’alimentation des veaux. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.63
nuageux
le 27/02 à 21h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
76 %