Droit d’option : Marisol Touraine met en place un “dispositif frontalier”

Publié le 20/01/2014 - 18:00
Mis à jour le 21/01/2014 - 09:54

Marisol Touraine a reçu ce lundi 20 janvier 2014, les associations représentatives des travailleurs frontaliers avec la Suisse. La ministre des Affaires sociales et de la Santé a validé  la fin du droit d’option pour les frontaliers qui devront obligatoirement cotiser à la sécurité sociale en France à compter du 1er juin 2014. Si la ministre a accepté le principe d’une période transitoire jusqu’au 31 décembre 2015, le groupement transfrontalier européen estime qu’il subsiste de nombreux points de désaccord. "Nous avons été écouté mais pas entendu" indique l'Amicale des frontaliers. 

Le droit d’option, c’est vraiment fini…

PUBLICITÉ

En 2006, le gouvernement français souhaitait mettre un terme au “droit d’option” des frontaliers en matière d’assurance maladie  et avait renouvelé une dérogation sur 7 ans jusqu’au 1er juin 2014.

Ce lundi 20 janvier 2014,  Marisol Touraine a annoncé aux représentants des associations de frontaliers (Groupement transfrontalier européen, Comité de Défense des travailleurs frontaliers,Amicale des Frontaliers et  associations représentatives des travailleurs frontaliers avec la Suisse) la mise en place par voie réglementaire d’un “dispositif frontalier”  spécial dans le cadre de leur affiliation à l’assurance maladie obligatoire.

Concernant l’affiliation des frontaliers la sécurité sociale française, Marisol Touraine a annoncé sa décision de permettre aux frontaliers de ne rejoindre la sécurité sociale qu’à la fin de l’échéance annuelle de leur contrat d’assurance privée. “Une demande forte” de la part des associations de frontaliers selon le ministère. 

Le calcul de la cotisation : 6% jusqu’au 1er janvier 2016

La cotisation “assurance maladie” sera calculée sur la base du revenu fiscal de référence, avec un abattement de 10% pour frais professionnels, et un abattement supplémentaire de 9 534€. Le taux de cotisation sera progressif : du 1er juin 2014 au 1er janvier 2016 le taux s’établira à  6%. À partir de cette date, le taux de cotisation se stabilisera à 8%.

Concernant le plafonnement de la cotisation CMU, Marisol Touraine a soulevé le principe d’équité avec les autres assurés sociaux, mais se dit prête à négocier l’exonération du capital “2e pilier” en cas de rapatriement dans le calcul du revenu fiscal de référence.

Un médecin traitant en France ou en Suisse

Les frontaliers auront la possibilité de choisir un médecin traitant en France ou en Suisse. Les soins ambulatoires réalisés en Suisse pourront être remboursés par l’assurance maladie sans autorisation préalable. 

Par ailleurs,la ministre a confirmé la continuité de la prise en charge par la Sécurité sociale des soins entamés en Suisse sans limitation de délai. “Un point crucial pour les frontaliers qui suivent des traitements lourds en Suisse” indique le groupement transfrontalier européen. Le remboursement des soins se fera en principe sur la base des tarifs suisses.

La Carte européenne d’Assurance Maladie valable désormais deux ans 

Afin de “faciliter” ces droits, le ministère a décidé de doubler la durée de validité de la Carte européenne d’Assurance Maladie (CEAM), qui passera donc à 2 ans. “Cela simplifiera grandement les démarches des frontaliers et leur accès au tiers payant en Suisse”.

Encore des points de désaccord…

Reste que pour les représentants des frontaliers, de nombreux points de désaccord subsistent et n’ont malheureusement été traités lors de cette rencontre. Le Groupement transfrontalier européen réunira son Bureau directeur mardi soir afin de prendre position sur la suite à donner à ce dossier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.4
ciel dégagé
le 18/06 à 0h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1017.03 hPa
Humidité
92 %

Sondage