Ecole d’Helvétie à Besançon : une centaine d’élèves en danger deux fois par semaine…

Publié le 27/06/2023 - 15:01
Mis à jour le 27/06/2023 - 15:17

Dans un communiqué du 26 juin 2023, les représentants des parents d’élèves (RPE) de l’école de l’Helvétie à Besançon dénoncent un manque de réactivité de la part la mairie, de l’inspection académique et du conservatoire à rayonnement régional. Pourquoi ? La sécurité de certains enfants en classes à horaires aménagés (CHA) serait mise en péril lors des trajets école-conservatoire depuis plusieurs années.

”Après de multiples courriers, réunions et autres alertes” envoyées à la mairie de Besançon, l’inspection académique et le conservatoire à rayonnement régional, les RPE de l’école de l’Helvétie disent être ”méprisés, menés en bateau”, alors qu’il s’agit de 92 enfants âgés de 7 à 10 ans (70 en classes à horaires aménagés en musiques et 22 en danse), qui seront 109 à la rentrée prochaine.

Quatre trajets par semaine courts, mais dangereux

Concrètement, il s’agit de trouver une solution pour ces élèves qui doivent effectuer quatre trajets par semaine entre l’école située avenue de l’Helvétie et le CRR avenue Gaulard, ce qui représente 12 minutes à pied et environ 1km.

Les RPE expliquent que ”les allers sont assurés uniquement par les enseignants sur le temps scolaire, solution qui nous a été présentée comme transitoire car elle n’est pas satisfaisante, tant pour les enfants CHA (quid pour accompagner en nombre suffisant en cas d’absence ?) que pour les élèves non CHA à répartir dans les autres classes.”
Les retours sont à la charge de tous les parents concernés, qui doivent récupérer leur enfant au CRR à 16h30, deux soirs par semaine. Pour les RPE, ”l’horaire est trop juste, la circulation et le stationnement très aléatoires, difficultés accrues pour ceux qui ont bénéficié d’une inscription CHA en dehors de leur périmètre scolaire (et donc loin de leur domicile). Au pire, pour nombre d’enfants, retours seuls sur la voie publique ou dans les transports en commun, dont la desserte n’est pas toujours satisfaisante, avec leur instrument et leurs sacs sur le dos…"

Une "situation dangereuse, sinon très préoccupante, pour les enfants l’hiver dernier" - RPE de l'école de l'Helvétie

Au-delà de ces aspects logistiques, le trajet peut être dangereux pour de jeunes gens. ”Il nécessite de faire traverser un véritable convoi d’enfants, sur une avenue très fréquentée, par des automobilistes peu respectueux de la sécurité alentour et avec des feux non coordonnés”, dénoncent les parents d’élèves, et d’ajouter : ”À ce sujet, la ville a d’ailleurs mis en place un groupe de travail, qui réfléchit à la mise en sécurité de l’avenue devant l’école. De même, nous déplorons le niveau d’éclairage de certaines parties du parcours…”

De plus, ces enfants âgés entre 7 et 10 ans ”transportent à la fois leur sac d’école, de goûter et leurs instruments, parfois très lourds ou volumineux et qui ont coûté très cher aux familles”, rappellent les RPE, ”il leur a fallu se déplacer sous une météo qui en aurait découragé plus d’un, y compris la nuit. Ils redoutent donc l’aléa et la charge des trajets, ce qui peut obérer parfois la qualité de leur présence et cette situation s’est révélée dangereuse, sinon très préoccupante, pour les enfants l’hiver dernier notamment. Nous en avions alerté la direction du CRR, la direction académique des services de l’Éducation nationale et l’inspection de l’Éducation nationale chargée du dossier CHA, mais aucune avancée n’a permis de s’assurer de la sécurité des enfants lors de ces trajets.” 

”On nous mène en bateau !”

Les représentants des parents d’élèves de l’Helvétie appellent une nous fois ”tous les partenaires, à réfléchir pour définir une organisation inscrite dans la convention et débloquer le budget nécessaire à son bon fonctionnement. Ceci pour rendre possible l'accès aux classes CHA aux familles dans toute leur diversité et assurer le bien-être des enfants.” 

Il appellent également ”à la responsabilité de chacun dans l’intérêt prioritaire des enfants, pour leur sécurité et leur épanouissement culturel, qui ne dépendent pas uniquement de la responsabilité logistique de notre école, ni des parents, mais également de tous les membres signataires de la convention CHA.”

Plusieurs propositions avaient déjà été présentées à l’ensemble des parties suite à une grande enquêter menée sur les modalités de fonctionnement des CHA ailleurs en France, mais aucune n’a été retenue. ”On nous mène en bateau !”, dénoncent les RPE qui, selon un courrier de l’inspection académique en date du 1er juin 2023, le conservatoire modifiera l’organisation pour la rentrée de septembre 2024, en plaçant une séance à l’école et une séance au conservatoire ce qui permettra de ne faire plus qu’un trajet par semaine l’année suivante.

Pour les RPE, ”la sécurité des enfants ne peut pas attendre une année de plus ! Ils seront 109 élèves à la rentrée 2023 à bénéficier de ces classes à horaires aménagés !”

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.54
légère pluie
le 22/04 à 12h00
Vent
4.75 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
74 %