Égalité : des "avancées limitées" entre les hommes et les femmes, selon la Cour des comptes

Publié le 14/09/2023 - 14:15
Mis à jour le 14/09/2023 - 12:45

La politique menée par le gouvernement ces dernières années pour promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes a permis des "avancées limitées", pointe jeudi la Cour des comptes, qui recommande une meilleure évaluation des actions menées.

 ©
©

Malgré une "mobilisation indéniable", la politique de l'exécutif sur ce thème "ne se traduit encore que par des avancées limitées", conséquence "d'erreurs de méthode", estime la Cour des comptes dans un rapport sur la politique menée de 2017 à 2022, un sujet suggéré par une consultation citoyenne.

Le manque d'une "feuille route unique"

Désignée "grande cause nationale", l'égalité entre les femmes et les hommes ne bénéficie pourtant pas d'une "stratégie globale", ni d'un "pilotage efficace". La Cour des comptes relève ainsi une "diversité" de plans stratégiques, qui n'ont pas été consolidés "en une feuille de route unique".

"L'approche par catalogue de mesures échoue à faire en sorte que cette thématique fondamentale irrigue l'ensemble des politiques publiques", a commenté lors d'une conférence de presse Pierre Moscovici, Premier président de la Cour des comptes.

"Des lacunes dans la conception des mesures elles-mêmes"

Le pilotage de cette politique a en outre été rendu "difficile" par "des lacunes dans la conception des mesures elles-mêmes": nombre d'entre elles ne sont "pas fondées sur un diagnostic précis des situations et des besoins". De plus, de nombreuses mesures "n'ont été assorties ni de moyens, ni de calendrier de réalisation, ni d'indicateurs de résultats, ni de cibles, ce qui rend leur évaluation impossible", déplorent les Sages de la rue Cambon.

"Un programme interministériel d'évaluation des actions"

Ils recommandent ainsi de décliner le nouveau plan interministériel pour l'égalité entre les femmes et les hommes 2023-2027 en "une feuille de route mesurable et évaluable", qui précise les "moyens" alloués, les calendriers et les "cibles". La Cour des comptes préconise également de concevoir un "programme interministériel d'évaluation des actions" menées par l'Etat et par les organismes qu'il finance.

Violences conjugales : absence de mesures pour faire "évoluer" les mentalités

Pour l'heure, la lutte contre les violences conjugales et pour l'égalité professionnelle, deux chantiers devenus prioritaires, n'ont "avancé que partiellement", selon la Cour des comptes.

En ce qui concerne la lutte contre les violences conjugales, elle salue les avancées pour la protection des victimes (renforcement des dispositifs d'écoute et d'accompagnement, distribution de "téléphones grave danger") et l'accompagnement des auteurs (qui peuvent être pris en charge dans des centres spécialisés, ou se voir imposer des bracelets anti-rapprochement).

Elle regrette toutefois l'absence de mesures "pour faire évoluer les mentalités", comme celles relatives à la prévention axée sur l'éducation.

De "lents" progrès en matière d'égalité professionnelle

"L'éducation est vraiment l'angle mort de cette politique, qui s'est concentrée sur les auteurs, les victimes d'aujourd'hui sans chercher suffisamment à lutter dès la formation des esprits contre l'idée qu'on peut imposer sa volonté à son conjoint par la violence", a estimé M. Moscovici.

En matière d'égalité au travail, les progrès dans la réduction des inégalités dans le secteur privé restent "lents, malgré un arsenal législatif croissant depuis plusieurs décennies".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.78
légère pluie
le 30/05 à 12h00
Vent
4.31 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
96 %