Election Miss Franche-Comté ce dimanche : découvrez les Miss en lice...

Publié le 01/10/2020 - 17:30
Mis à jour le 01/10/2020 - 18:24

L'élection Miss Franche-Comté se déroulera ce dimanche 4 octobre 2020 à 16h00 au théâtre municipal de Morteau.

L'heureuse élue participera à la 100e élection de Miss France 2021 qui se déroulera le samedi 12 décembre 2020 auGrand Carrousel du Puy du Fou.

Pour rappel, la tenante du titre estClémence Botino, une Guadeloupéenne de 23 ans. Elle a été sacrée en décembre 2019 au Dôme de Marseille.

Voici les candidates en lice pour le titre Miss Franche-Comté 2020 :

Pourquoi participez-vous à Miss FC ?

Candidate 1 : Lou-Anne BLANCHON 19 ans, Rioz (70): "Je participe à l’élection de Miss Franche-Comté car il s’agit avant tout d’un rêve de petite fille pour moi. Tous les ans, je regarde les élections et cela me fait rêver car les jeunes filles qui s’y présentent ont beaucoup de courage et je les admire. J’ai décidé moi aussi de me présenter pour me prouver à moi-même que j’ai aussi ce courage. Je serais fière de représenter ma région pour pouvoir voyager et parler de notre belle région et de sa culture. Si je suis élue, je mettrais ma notoriété au service d’associations pour lutter principalement contre le harcèlement scolaire qui est une cause qui me tient à cœur. Participer à l’élection est une aventure magnifique faite de souvenirs qui resteront longtemps gravés dans mon cœur"

Candidate 2 : Alix COLNOT, 23 ans,  Montferrand-le-château (25) : "Je participe à ce concours car j’aime me lancer de nouveaux challenges et vivre de nouvelles expériences. J’ai le souvenir de belles soirées passées devant ma télé pour suivre l’élection de Miss France. Ce serait pour moi une occasion de rencontrer de nouvelles personnes, j’aime être au contact des gens d’où ma vocation d’être docteur en Chirurgie dentaire, et de représenter avec fierté ma région, et de pouvoir m’engager dans des associations".

Candidate 3 :  Eva DETOUILLON, 19 ans, Miserey-salines (25) : "Challenge, prendre confiance en moi, faire de magnifique rencontre. Expérience inoubliable. Rendre fière ma famille".

Candidate 4 : Maëva DUBOIS, 20 ans, Dournon (39) : "Faire des rencontres (avec mes camarades, avec les différents professionnels qu’on a la chance d’avoir à nos côtés), prendre confiance en moi, et aussi parce que représenter notre région serait un honneur pour moi".

Candidate 5 : Marie FRERE, 20 ans, Cuisia (39) : "Pour réaliser le rêve de la petite Marie de 6 ans devant sa télévision et qui s’imaginait porter ces belles robes de princesse, pour prendre confiance en moi et me prouver que moi aussi je peux y arriver, mais surtout pour vivre une aventure humaine incroyable dans laquelle j’espère aller le plus loin possible !"

Candidate 6 : Coralie GANDELIN, 23 ans, La chailleuse (39) : "Je dirais plutôt pourquoi pas ? Vous me suivez ? L’opportunité de danser, de faire des rencontres, de vivre à fond ma féminité et d’apprendre à m’assumer. L’envie de briser les codes, d’oser braver le regard des autres, de mourir moins bête."

Candidate 7 :  Lucie GOMES, 19 ans, SAONE (25) : "Pouvoir représenter ma région durant une année serait une renaissance pour moi. Je souhaiterais prouver que même après un accident de la vie, de belles choses s’offrent à nous. Il faut « toujours y croire !"

Candidate 8 : Noëlline GREFFET, 21 ans, Audincourt (25) : "Pour moi participer à Miss Franche-Comté pour Miss FRANCE est avant tout un dépassement de moi-même, j'aime dépasser mes limites ! C'est aussi une réelle fierté pour moi de voir mes proches heureux et qui me soutiennent ! Enfin et surtout, pour moi cette aventure c'est avant tout des rencontres et un pur partage de bonheur ! Comme on dit "le bonheur est l'une des seules choses qui en divisant se multiplie !"

Candidate 9 : Lorie MARMET, 18 ans, Montandon (25) : "Une revanche sur la vie, j'ai été si contrôlée et empêchée de réaliser mes rêves....Depuis des années maintenant j'ai toujours été celle qu'on m'a demandé d’être sans jamais remettre en cause le masque que je portais pour être acceptée. Et pour une fois je fais quelque chose pour moi, quelque chose qui m'épanouit".

Candidate 10 : Fiona PEPE, 22 ans, Le Bélieu (25) : "Goûts hétéroclites, volonté de vivre pleins de nouvelles expériences; Donner de la visibilité à ma région; Prouver à mes proches et moi-même que l’on peut avoir la tête bien pleine et être fière de la personne que l’on est physiquement; J’ai observé avoir énormément évolué entre les élections et maintenant et je n’imagine pas à quel point je peux en grandir davantage avec l’aventure miss France."

Candidate 11 : Emma PETITHUGUENIN, 21 ans, Sapois (39) : "Mon expérience de miss Jura et 1ère dauphine de miss Franche-Comté 2019 a été très positive et m'a fait grandir. Cela m'a permis de comprendre qu'il y avait des engagements qui me tenaient plus à coeur que d'autres. Ainsi, déjà très sensible à l'environnement, et, impactée comme tout le monde par la crise du covid 19, il m'a paru important de soutenir et mettre en avant les artisans commerçants de ma région. Être miss Franche-Comté me permettrait naturellement d'avoir une audience plus forte pour faire d'avantage résonner ce projet. À terme, le retour a une consommation plus localisée serait bénéfique pour tous ! Je serais naturellement très honorée et fière d'être votre nouvelle Miss Franche-Comté et me sens désormais mieux armée pour représenter notre région au niveau national !"

Candidate 12 :  Natacha POPOVIC, 20 ans, Dampierre-sur-Salon (70) : "Je participe à Miss Franche-Comté pour prendre confiance en moi, sortir de ma « zone de confort », découvrir de nouveaux visages et pouvoir faire de belle chose tout en sachant que je suis l’exemple pour les plus jeunes. Je participe à Miss Franche-Comté pour représenter ma belle région ainsi que toutes les personnes qui y vivent. Pour moi une Miss représente l’élégance et doit être disponible et à l’écoute des autres. Aimant le contact avec les gens je me lance dans cette incroyable aventure."

Candidate 13 : Lisa RAMOS, 20 ans, Ney (39) : "Je n’ai jamais été une personne qui a confiance en moi ! Ma participation à cette élection m’a motivée à me prendre en main, j’ai donc commencé un régime durant lequel j’ai perdu 10kg. Cette perte de poids me rend davantage confiante et je souhaite aller de l’avant dans ce nouveau corps. De plus je souhaite mettre en avant une cause qui me tient particulièrement à cœur, celle du harcèlement scolaire. Anciennement victime j’aimerais, grâce à un titre de miss Franche-Comté aider les associations actuelles à se développer et faire parler de ce harcèlement qui est de plus en plus présent dans notre société ! Il me semble important de venir en aide à ces victimes qui sont en train de construire leur vie ! En effet l’enfance et l’adolescence sont des moments importants dans la vie d’un être il est donc important à mon sens d’aider ces jeunes à vaincre ces épreuves."

Candidate 14 : Gaëlle REQUET, 18 ans, Pelousey (25) : "Je me suis lancée dans l’aventure Miss Franche-Comté pour vivre une année exceptionnelle, participer à des événements inhabituels, mais aussi sortir de ma zone de confort pour apprendre à découvrir davantage le monde qui m’entoure ainsi que me découvrir moi même. J’aimerais devenir l’ambassadrice de la région pour représenter la femme d’aujourd’hui avec ses qualités, ses défauts mais qui s’affirme tel qu’elle est."

Candidate 15 : Anastasia SALVI, 23 ans, MOUTHE (25) : "D’abord, parce que j’aime ma région. Je me suis toujours sentie chanceuse d’avoir pu grandir dans un environnement qui laisse place à tant de possibilités, que ce soit sportives, culturelles ou encore professionnelles. Ensuite, parce que j’ai envie de me sentir utile et qu’une miss n’est pas qu’un physique mais bien une personne curieuse, motivée et engagée. Enfin parce que pour moi, les Miss c’est avant tout une histoire de partage et de rencontres. Et si j’ai bien appris une chose jusqu’à maintenant, c’est que chaque personne que l’on rencontre a quelque chose à nous apporter. Je serai honorée mais surtout très fière d’avoir l’opportunité de faire briller notre si belle région tout au long de l’année, mais aussi à Miss France en décembre prochain."

Infos +

  • Election Miss Franche-Comté le dimanche 4 octobre 2020 à 16h00 Ouverture des portes à 15h00.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Confinement #2 : un aperçu de Besançon ce vendredi matin…

D’habitude, le vendredi matin, entre 08h30 et 09h00, la ville de Besançon est particulièrement vivante la veille du week-end. Les arrêts de bus et de tram sont pleins, ça grouille de voitures qui se suivent de très près dans des files de feux tricolores... mais ce vendredi 30 octobre, c’était différent, très différent, en cette première matinée de confinement.

A Nice, Macron dénonce « une attaque terroriste islamiste » contre la France

L'opération Sentinelle de 3.000 à 7.000 militaires •

"Très clairement c'est la France qui est attaquée"Emmanuel Macron a dénoncé jeudi depuis Nice "une attaque terroriste islamiste" dans la basilique Notre-Dame qui a fait trois morts, et annoncé le passage de 3.000 à 7.000 soldats pour l'opération Sentinelle pour protéger les lieux de culte et les écoles.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Besançon : réaction d’Anne Vignot suite au confinement annoncé par le président de la République

La forte dégradation de la situation sanitaire a conduit le président de la République à annoncer un confinement à compter de ce jeudi 29 octobre à minuit. Anne Vignot, maire de Besançon, présidente de Grand Besançon Métropole, prend acte de cette décision, "nécessaire au regard de la crise sanitaire".

Confinement : pas de pénurie dans les supermarchés « si tout le monde reste raisonnable »

Pas de panique ! Il y aura toujours du papier toilette. Alors que de nouvelles mesures sanitaires drastiques planent sur la France pour endiguer l’épidémie de Covid-19, les supermarchés assurent qu’on trouvera tous les produits “sans difficulté” dans les semaines qui viennent, si “tout le monde reste raisonnable” dans ses achats.

Attentat à Nice : Jean Castex porte le plan vigipirate au niveau « urgence attentat » partout en France

Le plan vigipirate est porté au niveau "urgence attentat" sur l’ensemble du territoire national après l’attaque au couteau à Nice, a annoncé ce jeudi 29 octobre 2020 devant l’Assemblée nationale le Premier ministre Jean Castex, précisant qu’un conseil de défense aurait lieu vendredi matin. Le niveau "urgence attentat" peut être mis en place à la suite d’un attentat et permet la mobilisation de moyens exceptionnels.

Sondage – Comptez-vous faire des réserves de denrées alimentaires dans les supermarchés d’ici la fin de la semaine ?

Le président de la République a annoncé ce mercredi soir un reconfinement de la population française qui prendra effet ce jeudi à minuit et jusqu'au 1er décembre au moins. Prévoyez-vous de faire des réserves de denrées alimentaires d'ici la fin de la semaine ? Précisons que les dirigeants de la grande distribution affirment qu'aucune pénurie n'est possible si les Françaises et les Français font leur courses normalement... C'est le sondage de cette fin de semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.1
nuageux
le 30/10 à 15h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
90 %

Sondage