En Bourgogne-Franche-Comté, Plus de la moitié des salariés envisagent une évolution professionnelle d'ici deux ans

Publié le 15/10/2021 - 11:30
Mis à jour le 28/12/2021 - 11:50

Selon le baromètre Ifop Eva, de plus en plus de salariés de Bourgogne-Franche-Comté envisagent une évolution professionnelle, pour faire progresser leur rémunération ou se confronter à un nouveau défi.

Avant la crise du Covid-19, 50% des salariés de la région envisageaient une évolution professionnelle à 2 ans. Ils sont aujourd’hui 54%, dont 17% de manière certaine, c'est quatre points de plus.

69% des personnes ayant connu une évolution professionnelle au cours des 3 dernières années souhaitent en connaître une dans les deux ans à venir. "Ce qui révèle qu’une fois la démarche engagée, les salariés ont la volonté de s’adapter aux mutations et évolutions économiques".

Quelles raisons ?

58% citent une trop faible rémunération actuelle et 48% l’envie de se confronter à un nouveau défi. "Ces scores sont comparables à la moyenne des régions" précise l'étude. "Les autres raisons sont évoquées de manière plus marginale : le manque d’intérêt de leur travail (19%), la pénibilité de leur travail (16%) ou encore un désaccord au niveau des valeurs (13%)".

À noter que la majorité des salariés – 57 % - souhaite évoluer dans le même secteur d’activité. Parmi les salariés qui envisagent une évolution professionnelle, près de 8 sur 10 ont déjà engagé des démarches : 25% se sont renseignés sur des formations, 23% ont surveillé les offres d’emploi et 23% en ont fait part à leur encadrant (-10 pts vs la moyenne globale).

Pour la quasi-totalité d’entre eux, leur volonté d’évolution professionnelle a été accueillie favorablement par leur entourage (96%), dont 28% très favorablement, témoignant ainsi de l’image positive véhiculée par la notion d’évolution professionnelle.

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

À la Maison Grandvoinnet, les fêtes font décoller les papilles !

PUBLI-INFO • Pour les fêtes de fin d’année, la Maison Grandvoinnet fait les choses en grand grâce aux nombreuses gourmandises à découvrir : bûches, gâteaux, chocolats, guimauves, macarons, bonbons et autres desserts festifs sont à déguster sans modération !

Au régal de chouchou, nouveau salon de thé bisontin

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.31
couvert
le 05/12 à 12h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
93 %