En Haute-Saône, le port du masque devient obligatoire dès onze ans sur la voie publique...

Publié le 31/10/2020 - 10:28
Mis à jour le 31/10/2020 - 11:08

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a pris un arrêté ce 30 octobre 2020 stipulant que le port du masque est désormais obligatoire pour les enfants de 11 ans sur l’ensemble du territoire du département.

En concertation avec les élus locaux, Fabienne Balussou a décidé de prendre de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du virus dans le département. Ces mesures viennent compléter celles décidées au niveau national par le Premier ministre.

Depuis vendredi 30 octobre 2020 à 8h00 et jusqu’au 1 er décembre 2020 à 24h00, le port du masque est obligatoire pour toutes les personnes de onze ans et plus sur la voie publique et dans les marchés sur l’ensemble du territoire du département de la Haute-Saône. Il est recommandé pour les enfants âgés de 6 à 11 ans.

"L’obligation de port du masque ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette situation et qui mettent en œuvre par ailleurs les autres mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus", précise la Préfecture.  Sous réserve de détenir un masque qui doit être porté dès la fin ou l’interruption de leur activité, l’obligation du port du masque ne s’applique "pas non plus aux personnes pratiquant une activité physique et sportive sur dérogation de déplacement"

 "Ensemble, nous devons faire preuve de civisme pour soutenir nos soignants. La solution est entre les mains de chacun d’entre nous : adaptons nos comportements, limitons nos contacts, respectons les gestes barrières, portons le masque, protégeons-nous, protégeons les autres", conclut la Préfecture.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.

Violences conjugales : le premier bracelet anti-rapprochement testé dès le 8 décembre à Besançon

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le procureur de la République de Besançon et le préfet du Doubs entouré de leurs partenaires (France Victime Besançon, Police, Gendarmerie et Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) ont signé ce mercredi 25 novembre 2020 le protocole de mise en œuvre du "Bracelet anti-rapprochement" au sein du tribunal judicaire de Besançon. Objectif : mieux protéger les victimes de conjoints ou ex-conjoints violents.

Violences conjugales : un signalement possible sur le site internet de l’enseigne Carrefour

Dans le cadre de la mobilisation des forces de l’ordre contre les violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, s’est rendue ce 24 novembre 2020 dans le magasin Carrefour de la Ville du Bois afin de lancer officiellement le partenariat entre Carrefour et la Gendarmerie Nationale.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.07
nuageux
le 27/11 à 6h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
86 %

Sondage