Enedis : un nouveau site opérationnel et tertiaire à Vesoul pour les agents

Publié le 11/10/2017 - 10:11
Mis à jour le 11/10/2017 - 10:17

Le nouveau site ope?rationnel et tertiaire d'Enedis à Vesoul se situe sur l’extension de la zone du Durgeon, rue Andre? Maginot. Cet ensemble immobilier se compose de 770 m2 de bureaux et de 600 m2 de locaux techniques (ateliers, magasins et garages). 

Plus respectueux de l’environnement, mais aussi plus moderne et adapte? aux besoins actuels, le site de Vesoul d’Enedis souhaite "favoriser les synergies, le partage et la collaboration entre les e?quipes."

A ce titre, Enedis a de?cide? de remplacer les bureaux cloisonne?s pour privile?gier les espaces de travail partage?s :

  • Des espaces collaboratifs par me?tiers - espace cliente?le, espace exploitation, espace charge?s de projets, espace raccordement, espace collectivite?s territoires ;
  • Trois espaces "bulles" - les bulles sont indispensables aux espaces de travail d’e?quipe et permettent de s’isoler pour te?le?phoner ou se re?unir de fac?on spontane?e a? 2, 3, 4. Les bulles sont des espaces non re?servables ;
  • Un espace "de?tente" – espace de convivialite?, il est accessible par tous les collaborateurs tout au long de la journe?e ;
  • Un espace "La Table" - accessible en continu, cet espace est mis a? la disposition des collaborateurs pour leur permettre d’apporter leur de?jeuner et/ou de se retrouver pour un moment d’e?change.

Enedis souhaite "mettre l’accent sur le travail collaboratif, et souhaite e?galement multiplier ses relations avec les partenaires externes en les accueillant dans ses locaux pour partager des savoirs-faire et compe?tences comple?mentaires", est-il souligné dans un communiqué. 

Les véhicules électriques ont leur place

Dans le cadre du programme de de?veloppement durable de l’entreprise, Enedis en Haute-Sao?ne a installe? quatre emplacements pour ve?hicule e?lectrique et raccorde? un ensemble de points de recharge. Les bornes de recharge associe?es a? ces emplacements disposent d’une puissance de 7 kW.

Enedis a pour ambition de "re?duire son empreinte environnementale et de rendre ses pratiques industrielles plus responsables". Avec ces emplacements re?serve?s, les salarie?s pourront recharger leur ve?hicule e?lectrique tant a? titre professionnel qu’a? titre personnel et ainsi re?duire les e?missions de carbone dans l’environnement. 

Un projet immobilier qui maîtrise la consommation d'énergie…

Dans le cadre de la de?marche de de?veloppement durable, la conception bioclimatique de cette ope?ration a permis de proposer un projet immobilier avec une efficience e?nerge?tique et d’usages. La structure me?tallique du ba?timent tertiaire et le traitement des fac?ades par un bardage aluminium et une double peau, inte?grant les protections solaires adapte?es en fonction de l’orientation des fac?ades, offrent une bonne inertie thermique qui favorise les e?conomies d’e?nergie.

De plus, Enedis a dote? le ba?timent des activite?s tertiaires d’un syste?me de Pompe a? Chaleur (PAC). Il s'agit d'un appareil thermodynamique qui re?cupe?re la chaleur contenue dans l'air, la terre ou l'eau pour la transfe?rer a? l'inte?rieur d'un ba?timent. Re?versible, elle permet aux installations de fonctionner en production de chaud ou de rafraichissement avec notamment une re?gulation assure?e dans chacune des pie?ces. 

En chiffres

  • Début des travaux – 4 juillet 2016
  • De?lais des travaux – 10 mois Dure?e du bail - 12 ans
  • 1 445 m2 de surface
  • 770 m2 de bureaux
  • 600 m2 de locaux techniques annexes
  • 50 m2 de zones de stockage exte?rieur
  • 5 500 m2 de fonciers
  • 61 places de parking dont 4 emplacements pour ve?hicules e?lectriques 33 agents sur le site
  • Juin 2017, emme?nagement d’Enedis dans les nouveaux locaux
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.54
pluie modérée
le 23/10 à 6h00
Vent
0.55 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %

Sondage