Evoli signe un très gros contrat d'équipement avec un fromager franc-comtois

Publié le 07/11/2014 - 11:35
Mis à jour le 07/11/2014 - 13:00

Séduit par la politique d’innovation de l'entreprise spécialisée dans les équipements inox pour l’industrie alimentaire, Stéphan Vital, le repreneur d'Evoli a déjà déposé trois brevets en deux ans. L’entreprise de Serre-les-Sapins, dans le Grand Besançon, vient de signer un très gros contrat qui va faire exploser son chiffre d'affaires l'an prochain. Spécialiste des fruitières à comté, elle vise maintenant les marchés du beaufort, en Savoie, et des fromages suisses.

recemment_mis_a_jour20.jpg
© photos Evoli - DR
PUBLICITÉ

La stratégie de brevets d’Evoli, c’est ce qui a convaincu Stephan Vital, son nouveau patron, lorsqu’il cherchait une entreprise à reprendre. En juin 2012, cet entrepreneur dans l’âme a racheté la petite société de Serre-les-Sapins, dans le Grand Besançon, et poursuivi son activité de R&D. « Ce qui m’a aussi intéressé, c’est que l’entreprise conçoit ses propres machines et se trouve à proximité de ses clients. Nous n’avons pas de concurrents chinois et, au moins, nous nous battons à armes égales« 

Issu d’un tout autre secteur – l’informatique -, Stephan Vital a demandé à Pascal Gaillard, qui dirigeait Evoli jusque-là, de rester dans l’entreprise afin de piloter l’activité commerciale, son métier d’origine. « Mon objectif était de m’appuyer sur l’équipe existante, et d’assurer, quant à moi, la gestion des ressources humaines et la stratégie. » 

Il y a 30 ans, l’entreprise s’était lancée dans la chaudronnerie et la tuyauterie inox pour le transport et le stockage de tous types de fluides (lait, crème, vin, eau, air, vapeur ou gaz). Mais depuis une dizaine d’années, Evoli s’est spécialisée dans le matériel de fromageries et plus particulièrement des fruitières à comté, avec, en ligne de mire, les 140 fromageries locales de la plus grosse AOC fromagère française.

  • Trois nouveaux brevets
  • Un contrat de 1,5 millions d’euros
  • Qui est Stéphane Vital ?

En savoir plus…

Lire l’article de Monique Clémens sur le site de notre partenaire Traces Écrites News

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.65
légère pluie
le 19/10 à 0h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1011.21 hPa
Humidité
97 %

Sondage