Alerte Témoin

Export: les produits francs-comtois sont "très bien perçus à l’étranger"

Publié le 11/05/2012 - 09:15
Mis à jour le 11/05/2012 - 10:38

Le directeur du Comité de promotion des produits régionaux CPPR) se réjouit du succès de certaines marques franc-comtoises. Un succès lié à leur qualité, non pas à leur région d’origine.

dsc_8130.jpg
Michel François présente le logo de la marque régionale lancé en 2011 © carvy

salons étrangers

Montréal (*), San Francisco, Dubaï, Tokyo, Sao Paulo, Singapour ou quelques autres grandes villes du monde sont des destinations connues pour le Comité de promotion des produits régionaux qui participe chaque année, sous forme de stand collectif, à une dizaine de salons dédiés à l’alimentation.

« Nous ne faisons pas de promotion globale. Nous accompagnons les entreprises en assumant la logistique à condition qu’elles soient au moins à trois, mais nous n’attribuons pas d’aides à l’export qui sont directement versées par le conseil régional », explique Michel François, directeur du Comité qui a son siège à Besançon.

Une cinquantaine d’entreprises franc-comtoises parcourent ainsi le monde avec le soutien du CPPR. Parmi elles, les Grandes Distilleries Peureux, Rième Boisson, Vignoble Guillaume, Vilux (vinaigre), Fromagerie Milleret, Fruitière vinicole de Pupillin… « Nous sommes des facilitateurs pour les entreprises qui font de l’export, des facilitateurs pour exposer sur les salons », complète Michel François. Le CPPR, avec un budget d’un million d’euros et cinq salariés, est soutenu par la Région et trois conseils généraux, à l’exception de celui du Territoire de Belfort. C’est Joseph Parrenin, conseiller régional et maire de Maiche, qui en assure la présidence.

« Nos produits agroalimentaires sont très bien perçus à l’étranger comme d’ailleurs la plupart des produits français. Mais il faut bien se rendre compte qu’ils sont achetés parce qu’ils sont appréciés, indépendamment de leur région d’origine. Nous ne sommes ni la Normandie, ni l’Alsace. On n’a pas de notoriété régionale à l’étranger. Il faut rester modestes », estime Michel François.

Le CPPR est également chargé du dossier de la marque régionale qui a trouvé son aboutissement en 2011 avec la création du logo « un peu, beaucoup Franche-Comté » imaginé par l’agence bisontine Dartagnan. Son développement a pris du retard parce le slogan contient le mot Comté et la filière du même nom a tiqué. « Il y a toujours eu des problèmes entre les marques territoriales et les sigles officiels de qualité », rassure Michel François estimant que la difficulté juridique est surmontée. Le logo constitue désormais « la bannière des produits régionaux ».

Quatre produits (trois confitures et un jus de fruit) ont obtenu le droit de porter la marque qui garantit la conformité à une charte. Une trentaine de dossiers concernant 70 produits sont en cours de certification.

(*) Rième (limonade), Erhard (glaces) et Arnaud (comté) participent actuellement au salon de l'alimentation de Montréal.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Les investissements étrangers multipliés par deux en Bourgogne Franche-Comté

+115% en 2019 • Selon un bilan de  Business France, l'attractivité de la France a continué à s'améliorer en 2019, avec un nombre record de décisions d'investissement et d'emplois créés par des entreprises étrangères.  En Bourgogne Franche-Comté les investissements directs étrangers (IDE) ont même été multipliés par deux l'an passé.

Une aide supplémentaire pour les crèches face au déconfinement progressif

La Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) a décidé mercredi 3 juin 2020 de prolonger l'aide financière "exceptionnelle" versées aux crèches, encore limitées dans l'accueil des enfants à cause du coronavirus, et d'attribuer une aide supplémentaire aux structures qui rouvrent afin de compenser les surcoûts en équipements sanitaires.

Fête des mères : le fleuriste Petite Fleur vous invite à commander vos bouquets à l’avance !

PUBLI-INFO • La Fête des Mères, qui tombera cette année dimanche 7 juin, se déroulera dans des conditions sanitaires particulières, y compris chez les fleuristes. La boutique Petite Fleur à Besançon appelle ses clientes et ses clients à commander leur bouquet afin d'éviter une fréquentation trop importante en magasin le jour J.

Déconfinement : quelles mesures à respecter dans les cafés et les restaurants ?

Les restaurants et cafés dans les départements "verts" dont la Bourgogne Franche-Comté ont rouvert au public depuis le 2 juin 2020. Nous nous sommes procurés des documents officiels envoyés aux gérants de bars et restaurants pour connaître les mesures obligatoires qu'ils doivent prendre et les attitudes attendues des clients qui les fréquenteront...

DS Automobiles lance une nouvelle gamme de véhicules électriques !

PUBLI-INFO • En réponse aux nouvelles exigences environnementales et en lien avec la volonté de la clientèle à vouloir rouler plus propre, DS Automobiles lance sa ligne E-Tense avec le DS 3 Crossback 100% électrique et le DS 7 Crossback 4x4 hybride rechargeable. Rendez-vous dans le store DS au 228 rue de Dole à Besançon pour découvrir ces nouveaux véhicules résolument dans l’air du temps !

Besançon : quels restaurants et magasins alimentaires continuent la vente à emporter et en livraison ?

MISE A JOUR LE 30 MAI • Plus que quelques jours en attendant la réouverture les cafés et des restaurants prévue le 2 juin 2020 ! En attendant, voici les restaurants et autres camions-pizza proposant la vente à emporter et en livraison. Voici notre liste mise à jour régulièrement...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.31
légère pluie
le 05/06 à 9h00
Vent
6.22 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
90 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune