Export: les produits francs-comtois sont "très bien perçus à l’étranger"

Publié le 11/05/2012 - 09:15
Mis à jour le 11/05/2012 - 10:38

Le directeur du Comité de promotion des produits régionaux CPPR) se réjouit du succès de certaines marques franc-comtoises. Un succès lié à leur qualité, non pas à leur région d’origine.

dsc_8130.jpg
Michel François présente le logo de la marque régionale lancé en 2011 © carvy

salons étrangers

PUBLICITÉ

Montréal (*), San Francisco, Dubaï, Tokyo, Sao Paulo, Singapour ou quelques autres grandes villes du monde sont des destinations connues pour le Comité de promotion des produits régionaux qui participe chaque année, sous forme de stand collectif, à une dizaine de salons dédiés à l’alimentation.

« Nous ne faisons pas de promotion globale. Nous accompagnons les entreprises en assumant la logistique à condition qu’elles soient au moins à trois, mais nous n’attribuons pas d’aides à l’export qui sont directement versées par le conseil régional », explique Michel François, directeur du Comité qui a son siège à Besançon.

Une cinquantaine d’entreprises franc-comtoises parcourent ainsi le monde avec le soutien du CPPR. Parmi elles, les Grandes Distilleries Peureux, Rième Boisson, Vignoble Guillaume, Vilux (vinaigre), Fromagerie Milleret, Fruitière vinicole de Pupillin… « Nous sommes des facilitateurs pour les entreprises qui font de l’export, des facilitateurs pour exposer sur les salons », complète Michel François. Le CPPR, avec un budget d’un million d’euros et cinq salariés, est soutenu par la Région et trois conseils généraux, à l’exception de celui du Territoire de Belfort. C’est Joseph Parrenin, conseiller régional et maire de Maiche, qui en assure la présidence.

« Nos produits agroalimentaires sont très bien perçus à l’étranger comme d’ailleurs la plupart des produits français. Mais il faut bien se rendre compte qu’ils sont achetés parce qu’ils sont appréciés, indépendamment de leur région d’origine. Nous ne sommes ni la Normandie, ni l’Alsace. On n’a pas de notoriété régionale à l’étranger. Il faut rester modestes », estime Michel François.

Le CPPR est également chargé du dossier de la marque régionale qui a trouvé son aboutissement en 2011 avec la création du logo « un peu, beaucoup Franche-Comté » imaginé par l’agence bisontine Dartagnan. Son développement a pris du retard parce le slogan contient le mot Comté et la filière du même nom a tiqué. « Il y a toujours eu des problèmes entre les marques territoriales et les sigles officiels de qualité », rassure Michel François estimant que la difficulté juridique est surmontée. Le logo constitue désormais « la bannière des produits régionaux ».

Quatre produits (trois confitures et un jus de fruit) ont obtenu le droit de porter la marque qui garantit la conformité à une charte. Une trentaine de dossiers concernant 70 produits sont en cours de certification.

(*) Rième (limonade), Erhard (glaces) et Arnaud (comté) participent actuellement au salon de l’alimentation de Montréal.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.85
peu nuageux
le 18/08 à 12h00
Vent
4.45 m/s
Pression
1010.25 hPa
Humidité
51 %

Sondage