Factures de gaz qui augmentent : comment faire des économies ?

Publié le 20/11/2014 - 18:11
Mis à jour le 20/11/2014 - 18:12

L'association des consommateurs UFC-Que choisir ? renouvelle sa campagne "Gaz moins cher ensemble" pour obtenir, de nouveau, la meilleure offre sur le marché du gaz à partir de ce jeudi 20 novembre jusqu'au 19 janvier 2015. Mais qu'est-ce ça peut changer ? Voici quelques chiffres de l'UFC-Que choisir ?…

1-01-elisabeth_biscarrat_gaspillage_alimentaire_cuisine.jpg
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Au bénéfice des 675 souscripteurs du département du Doubs, l’économie annuelle substantielle est de 195 euros pour les ménages chauffés au gaz, soit 131.771 euros de pouvoir d’achat économisé par les souscripteurs du département selon les chiffres de l’UFC-Que choisir ?.

Au-delà de la demande de nombreux consommateurs en faveur d’une nouvelle campagne, et de l’augmentation du tarif réglementé du gaz cet automne 2014 (+ 3,9% au 1er octobre, +2,3% au 1er novembre), deux éléments d’actualité soulignent la nécessité de reconduire la campagne « gaz moins cher ensemble » :

  • La dynamique concurrentielle, objectif de la campagne GMCE, qui s’essouffle. La part des fournisseurs alternatifs stagne désormais (0% de plus de mars à juin 2014). La méconnaissance des consommateurs sur la libéralisation du marché et le changement de fournisseur ont encore la vie dure (seulement 55% des consommateurs savent que le marché du gaz est libéralisé et 57% seulement savent que changer de fournisseur est gratuit).
  • L’autorité de la concurrence qui dénonce la sclérose concurrentielle sur le marché du gaz a pris une mesure conservatoire surprenante dans le cadre d’une saisine contentieuse à l’initiative de Direct Energie : l’ouverture du fichier des clients au tarif réglementé à la concurrence faisant craindre des campagnes de démarchage agressif. 

Des écarts d’économies non négligeables

En 2013 et 2014, la campagne GMCE a dynamisé la concurrence au profit des consommateurs. Selon les chiffres de l’UFC-Que choisir ?, après l’observatoire de la CRE, les foyers qui utilisent les « fournisseurs alternatifs » économisent plus d’une centaine d’euros sur un an tandis que les foyers qui sont fournis par GDF Suez peuvent économiser entre 5 et 9 euros et perdre plus d’une trentaine d’euros comme ce fut le cas au deuxième trimestre 2014.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.88
légère pluie
le 15/10 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1007.1 hPa
Humidité
89 %

Sondage