Fiscalité : les communistes invitent les patrons à manifester ensemble contre les politiques d'austérité

Publié le 19/03/2015 - 16:59
Mis à jour le 19/03/2015 - 17:18

En réponse au courrier des organisations patronales telles que le Medef ou la CGPME envoyé à un élu PCF de la CAGB leur demandant de ne pas augmenter la fiscalité aux entreprises, ce dernier déclare "partager leurs inquiétudes" mais précise "ne pas pouvoir suite" à cette demande… 

desktop51.jpg
Jean-Luc Piton et Thibaut Bize - entreprise Lu à Besançon ©Roman
PUBLICITÉ

Dans son courrier du 11 mars 2015, le Medef, la Cci du Doubs, l’UPA du Doubs, la CGPME du Doubs et la CRMA Franche-Comté, demandent à ce que les hausses envisagées par la CAGB « ne soient pas validées ». 

La baisse de la dotation de l’Etat

Pour leur répondre, dans le courrier ouvert signé par Thibaut Bize, président du groupe Communiste-Front de gauche, il est précisé notamment que « Ce qui met en difficulte? aujourd’hui les entreprises du Grand Besanc?on, ce n’est pas la le?ge?re hausse de la fiscalite? envisage?e, mais la baisse tre?s importante des investissements des collectivite?s, suite a? la baisse des dotations de 11 milliards d’euros du pacte de responsabilite? soutenu par les organisations patronales. Pour la CAGB, cette baisse correspond a? une perte de 42 millions d’euros d’ici 2017. Le recul massif de l’investissement public (-66% pre?vu pour la CAGB), affaiblit encore, en pleine crise e?conomique, le tissu productif local. » 

Un rassemblement commun ?

Le président du groupe Communiste invite le Medef à manifester ensemble devant la préfecture « pour demander au gouvernement de mettre fin aux politiques d’austérité, d’engager la réforme fiscale tant attendue et de combattre enfin résolument le fraude fiscale et sociale ».

Ce soir, au conseil communautaire, le débat sera certainement très dynamique sur la hausse de la fiscalité à Besançon puisque Jacques Grosperrin (conseiller communautaire UMP) et les conseillers du Modem ont déclaré être contre cette hausse incluse dans le budget 2015 de la CAGB.

Lire l’intégralité de la correspondance :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17
couvert
le 18/07 à 6h00
Vent
0.59 m/s
Pression
1013.42 hPa
Humidité
65 %

Sondage