Fonds de Friche : découvrez ce qui va changer en Bourgogne-Franche-Comté…

Publié le 03/02/2022 - 17:30
Mis à jour le 03/02/2022 - 17:30

À travers le « fonds friches », France Relance accompagne 36 projets en Bourgogne-Franche-Comté pour un montant de 22,8 millions d’euros, apprend-on ce 3 février 2022.

Rhodiacéta Besançon  9/10/2020 © HL ©
Rhodiacéta Besançon 9/10/2020 © HL ©

La reconversion de bâtiments ou emprises foncières libérés suite à la fermeture d’un site constituent pour le gouvernement un enjeu fort d’aménagement.

"La reconquête des friches constitue un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs croisés de maîtrise de l’étalement urbain et de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de l’artificialisation des espaces naturels, agricoles et forestiers. Cet enjeu a été renforcé par les objectifs fixés par la loi Climat et résilience, adoptée le 22 août 2021", précise la Préfecture de Bourgogne Franche-Comté. 

L’ensemble de ces projets permettra de requalifier 65,55 hectares de friches en région Bourgogne-Franche-Comté. 

Soit :

  • 93 000 m2 de logements, dont 24 % de l’espace pour des logements sociaux – 68 000 m2 pour des activités économiques
  • –48 000 m2 pour des équipements publics. 

Les projets retenus par département :

Doubs

  • Reconversion de la friche de l’ancienne gare d’Audincourt : Ce site de 1,34 ha, situé à proximité de nombreux services et commerces, sera relié au centre-ville via des liaisons douces. Ce projet comprendra à terme 99 logements complémentaires. Aide : 1,87 M€. 
  • Réhabilitation du site historique Plastivaloire à Morteau : l’objectif est de permettre la construction de locaux économiques à loyer plafonné et la réalisation d'un start'up studio, projet innovant porté par la communauté de communes, ainsi que l’aménagement d’espaces publics au profit de divers utilisateurs des alentours (lycéens, hôpital, entreprises, habitat...). Aide : 618 000€. 
  • Sochaux – Esplanade de l'Industrie : Il s’agit de la transformation d’une friche industrielle de 2,21 ha dont une partie permettra la réalisation de 3.500 m2 d’activités économiques, permettant l’installation de l’association du Mattern Lab, tiers lieu regroupant les acteurs économiques du territoire de Nord FC pour soutenir l’innovation industrielle. Ce projet permettra de créer 200 emplois à l'horizon 2028. 
  • Frasne – projet Maison Louette : Le projet porte sur la revalorisation et la réhabilitation d’une ancienne maison comtoise devenue inhabitable, à Frasne. L’opération prévoit de créer 12 logements locatifs T2 et T3 dont 5 logements Label Génération, ainsi qu’une officine pharmaceutique, afin de favoriser une mixité sociale, fonctionnelle et intergénérationnelle. Aide :  30 947 €. 

Jura

  • Revitalisation du centre-bourg de la commune de Mignovillard : Le projet consiste en la démolition/désamiantage d'une bâtisse afin d'installer une micro-crèche, 8 logements seniors, un plateau médical et une chaufferie collective aux granulés de bois. Aide : 500 000 euros. 
  • Aménagement de l’ilôt Princey à Salins-les-Bains (lauréat des deux vagues de l’AAP) : Il est prévu : la déconstruction d’une dizaine d'immeubles dégradés, Aménagement d’un espace public paysager et arboré. Aide : 1,55M d’euros. 

Haute-Saône 

  • Reconversion de la friche industrielle de la La Filature de Ronchamp (lauréat des deux vagues de l’AAP) : Le projet prévoit une maîtrise des consommations, l’utilisation d’énergies renouvelables et le développement des mobilités douces. Le fonds friche a apporté une contribution aux phases 3 et 4 du projet. Aide : 250 725 euros . 
  • Requalification de la cité Gérôme à Vesoul : Le lieu vise à réunir un centre de formation des apprentis, des services déconcentrés de la direction générale des finances publiques. Aide : 1 294 000 € 
  • Requalification de l’îlot Durgeon : Sa réhabilitation permettra la production d’une nouvelle offre de logement avec 17 logements locatifs sociaux, afin de favoriser une mixité sociale et fonctionnelle en centre-ville, et l’installation d’un commerce, qui s’accompagnera de l’aménagement des espaces publics et extérieurs avoisinants. Aide : 264 000 €. 
  • Reconversion de l’Espace 70 : Le projet à pour but de construire un ensemble pavillonnaire, en limite du quartier politique de la ville. L’objectif est donc de démolir ce bâtiment pour céder une partie du parc vierge de construction. Aide : 200.000 €. 
  • Création d’une maison intergénérationnelle à Scey sur Saône. Aide : 268 462 €. 
  • Réhabilitation de l’Ilot Campo à Vesoul : Le projet consiste en une réhabilitation de 11 logements, la réouverture du commerce en RDC et la réfection des espaces publics afin d’améliorer l’attractivité de la principale rue commerçante et piétonne du centre-ville. Aide : 640 000€  

Territoire de Belfort

  • Réhabilitation de la friche Japy (production de machines à écrire)  dite « Les Fonteneilles » à Beaucourt : Le chantier permettra d’aménager les locaux pour accueillir la police municipale intercommunale, l’école de musique, un espace pour une Maison France services, une médiathèque et une salle polyvalente, ainsi que 12 logements sociaux et un parc pour une prochaine phase du projet. Aide : 967 000€. 
  • Restructuration d'un site industriel à Delle au sud du Territoire de Belfort : Cette opération de réhabilitation permettra le maintien et le développement d'une activité de production de composés isolants pour l'électronique, ainsi que la création de locaux professionnels pour les entreprises désirant s'installer. Des logements seront créés en bordure du site. Le projet permettra également de contribuer à la restauration écologique des rives de la rivière Allaine. Aide : 580 000 €.
  • Réhabilitation d’un ancien site d’accueil médico-éducatif sur la commune d'Etueffont : Le projet vise à implanter une école, un pôle médical, le siège d’une association d’aide à domicile et 11 logements (dont 7 logements senior). Une partie du site actuel sera cédée à un tiers pour l'implantation d'un institut médico-pédagogique. Aide : 960.000€. 

Côte d’Or

  • Le projet de requalification de la friche AMI Linpac : nouvelles habitations au sein d’un écoquartier. Aide : 484 922 euros, soit un soutien total de l’E?tat au projet de 1,3 millions d’euros d’aide sur un investissement estime? a? pre?s de 14,4 M €.
  • Projet de l’îlot Boutaric dans le quartier des Grésilles : nouveaux logements et nouvelles activités économiques. Aide : 1,8 M €.
  • Le projet "Quartier du Pont des Tanneries" : création d’une résidence senior, une résidence hôtelière, des logements mixtes diversifiés, des bureaux, une halle… Aide : 199.999 €
  • Création d’un quartier inter-générationnel sur la friche de l’ancienne casse automobile à Messigny-et-Vantoux. Aide : 32.177 €

Nièvre 

  • Création d’un “prêt à l’emploi économique” à Lormes : création d’un espace de lien social au niveau des abords réhabilités sur 760 m2. Aide : 205 476 €.
  • Réhabilitation de la friche de 1,3 ha de la piscine des Bords de Loire à Nevers. Aide : 1,64 M€.
  • Réhabilitation d’un moulin en tiers-lieu numérique et social à Luzy. Aide : 160 000 €.
  • Requalification de l'ex-friche IFSI à Nevers : accueil de locaux administratifs de Nièvre Habitat, de logements HLM de Nièvre habitat, ainsi qu’un amphithéâtre. Aide 1.779.649 €.

Saône-et-Loire

  • Réhabilitation de l’ancienne friche Morey (ex-abattoirs) à Cuiseaux : nouveaux ateliers municipaux, construction d’un écoquartier de 20 logements mixtes. Aide : 575 534 euros.
  • Requalification de l’ilôt Jean Jaurès au Creusot par la Communauté Urbaine : construction de 40 logements, 6 locaux commerciaux et des équipements publics. Aide : 900 000 €.
  • Création d’un village d'artisans de la Communauté d’Agglomération Mâconnais Beaujolais Agglomération (CAMBA ) : accueil d’activités artisanales. Aide : 501 820 €.
  • Réhabilitation du foyer des Cordeliers à Louhans : créer une extension du bâtiment principal pour augmenter sa capacité d’accueil. Aide : 92 000 €.
  • Réhabilitation de l’ancienne friche Loison à Montceau-Les-Mines : réalisation de 31 logements sur 3 700 m2. Aide : 145 304 €.
  • Reconversion de l'ancien hôpital en logements sociaux et en lieux associatifs et culturels à Autun : réalisation de 34 logements. Aide : 389 335 €.
  • Aménagement de la ZAC des provins à Charolles : dernière phase d’aménagement de la ZAC par la création de deux ensembles immobiliers de 20 logements chacun avec stationnements publics et cheminements piétons. Aide : 318 445€.
  • La Chapelle Thècle : démolition d’un ancien commerce et la construction de 4 logements seniors en plein centre bourg. Aide : 63 908 €

Yonne 

Revitalisation du centre-bourg de Dixmont : création d’un cabinet d’infirmier, d’une classe d’école, d’un logement social, d’un commerce multi-services, ainsi que des aménagements sur l’espace public. Aide : 354 225 €

Requalification d’un espace d’activités à Saint-Florentin : accueil d’une PME et libération d’un espace pour y développer à l’avenir un linéaire d’enseignes commerciales. Aide : 245 340 €.

Réhabilitation de la pépinière d’entreprises de l'Auxerrois par la CCI de l’Yonne : création d’espaces communs ou collectifs extérieurs et intérieurs pour créer des lieux d’échange, services communs, espaces de formation, espaces locatifs à tarif aidé pour les créations d’entreprises. Aide : 600 000 €.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

Rejets dans les milieux naturels : dans le Doubs, 9 fromageries sur 10 respectent désormais la réglementation

Annoncé et signé à l’automne 2022, à l’initiative de Jean-François Colombet, préfet du Doubs, et de Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs, le plan rivières karstiques 2022 - 2027 est une démarche de reconquête de la qualité de l’eau des rivières du Doubs, regroupant l’ensemble des partenaires publics du département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.16
partiellement nuageux
le 28/01 à 0h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
80 %