Fonds européens : quels sont les projets qui ont été sélectionnés en Bourgogne Franche-Comté ?

Publié le 20/07/2018 - 10:57
Mis à jour le 20/07/2018 - 10:57

360 projets ont été sélectionnés depuis le début de l’année 2018 pour bénéficier des fonds européens. Ces derniers se répartissent entre le FEDER (fonds européen de développement régional) orienté sur la croissance et l’emploi, le FEADER (fonds européen agricole et de développement rural) pour l’agriculture et le développement rural, le FSE (fonds social européen) pour le volet formation professionnelle et le programme Interreg dédié à la coopération France-Suisse. Voici les projets retenus en Bourgogne Franche-Comté…

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Voici les projets sélectionnés par département :

Côté d'Or

Projet DAMAV : pour l'outil permettra aux viticulteurs la détection de foyers potentiels de la flavescence dorée est une maladie de la vigne.

  • Coût total éligible : 216 326,84 euros
  • FEDER : 35 688,27 euros

Gite éco-labellisé à Marey-les-Fussey

  • Coût total éligible : 444 837,37 euros
  • FEADER : 84 494,35 euros

Chaufferie biomasse (Manoir Equivocal de Corgoloin)

  • Coût total éligible : 61 562,33 euros
  • FEDER : 30 781,15 euros

Doubs

Centre d’usinage à commande numérique à SARL SEFOC, située à Saint-Vit

  • Coût du projet : 1 087 701 euros
  • FEDER : 217 540,2 euros

Locaux pour construire un espace socio-éducatif à Audincourt

  • Coût du projet : 770 000 euros
  • FEDER : 234 000 euros

Réhabilitation énergétique de 64 logements répartis sur deux immeubles à Pontarlier

  • Coût du projet : 1 375 265 euros
  • FEDER : 236 000 euros

Jura

Création d'une cellule robotisée afin de charger et décharger deux machines à électro-érosion (SARL LP Industries M2GN, située à Courlaoux)

  • Coût du projet : 173 668 euros
  • FEDER : 34 733 euros

Développement de la stratégie marketing pour promouvoir la destination Montagnes du Jura. Ce projet concerne aussi les départements du Doubs et de l’Ain, territoires inclus dans le périmètre de la destination Montagnes du Jura.

  • Coût du projet : 617 450 euros
  • FEDER : 246 020 euros

Acquisition d’un centre d’usinage à commande numérique pour la création d'engrenages (entreprise Labourier et Cie, située à Port-Lesney).

  • Coût du projet : 427 187,2 euros
  • FEDER : 85 437 euros

Nièvre

L'agglomération de Nevers a décidé de poursuivre l’amélioration de
son offre d’accueil des entreprises, notamment dans le domaine du numérique (projet INKUB).

  • Coût total éligible : 1 665 706,34 euros
  • FEDER : 460 626,99 euros

La Nuit de l’orientation : projet consistant à accompagner collégiens, lycéens et étudiants dans leur réflexion et les mettre en contact avec des professionnels de l’orientation et des chefs d’entreprises.

  • Coût total éligible : 31 852,24 euros
  • FSE : 15 926,12 euros

Installation d'une chaufferie bois déchiqueté et d’un réseau de chaleur pour les trois gites touristiques seront installés (SARL Goueffon : propriétaire de gites touristiques sur la commune de Poil)

  • Coût total éligible : 58 438,79 euros
  • FEDER : 29 219,38 euros

 Haute-Saône

Projet Agro énergie du Pertuis : projet de construction d’une installation de méthanisation agricole collective avec production d’un gaz renouvelable appelé biométhane porté.

  • Coût du projet : 6 183 238 euros
  • FEDER : 1 004 593 euros

Modernisation du parc de machines à tisser (L’entreprise HGP Villersexel)

  • Coût du projet : 900 000 euros
  • FEDER : 180 000 euros

Nouveau programme d'investissement matériel, nouvelles acquisitions de machines (Société Saônoise de Tiroirs, située à Villers-lès-Luxeuil)

  • Coût du projet : 2 080 000 euros
  • FSE : 208 000 euros

Saône-et-Loire

Dispositif pour la création d'un parcours d'apprentissage de la ville (L’espace « Destination Autun »)

  • Coût total éligible : 170 000 euros
  • FEDER : 85 000 euros

Travaux de rénovation de pavillons pour améliorer la performance thermique (cité Françoise Schneider au Creusot)

  • Coût total éligible : 883 398,65 euros
  • FEDER : 74 250,00 euros

Remise aux normes de sécurité, nouvelles performances thermiques pour une cantine (commune de Bourbon-Lancy, école de St-Denis)

  • Coût total éligible : 384 053,72 euros
  • FEADER : 162 838,76 euros

Yonne

Création de locaux, création d'un centre social pour les habitants (commune de Saint-Florentin)

  • Coût total éligible : 359 071,05 euros
  • FEADER : 84 930,90 euros

Salon "fiers d'être apprentis", promotion de l'apprentissage et de la formation.

  • Coût total éligible : 142 498,57 euros
  • FSE : 63 000 euros

 Réhabilitation énergétique de 141 logements (quartier « Les Boussicats » à l’ouest de la ville d’Auxerre)

  • Coût total éligible : 2 892 186,74 euros
  • FEDER : 316 182,30 euros

Territoire de Belfort

Lancement d'un programme régional de formation professionnelle dans l'industrie sur l'aire urbaine. Cette opération cible 90 demandeurs d’emploi.

  • Coût du projet : 886 508 euros
  • FSE : 443 254 euros

Autre programme de formation professionnelle tertaire sur l'aire urbaine (Cette opération cible 42 demandeurs d’emploi)

  • Coût du projet : 150 866 euros
  • FSE : 75 416 euros

Autre programme de formation, en bâtiment cette fois-ci. Cette opération cible 48 demandeurs d’emploi.

  • Coût du projet : 424 080 euros
  • FSE : 212 040 euros
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

Rejets dans les milieux naturels : dans le Doubs, 9 fromageries sur 10 respectent désormais la réglementation

Annoncé et signé à l’automne 2022, à l’initiative de Jean-François Colombet, préfet du Doubs, et de Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs, le plan rivières karstiques 2022 - 2027 est une démarche de reconquête de la qualité de l’eau des rivières du Doubs, regroupant l’ensemble des partenaires publics du département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.12
partiellement nuageux
le 27/01 à 12h00
Vent
5.13 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
79 %