François Sauvadet soutient les policiers mais pas Nuit Debout

Publié le 18/05/2016 - 14:52
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:32

C’est ce mercredi 18 mai 2016 que le syndicat Alliance Police Nationale a appelé à manifester en France pour dénoncer les violences "anti-flic". François Sauvadet, président du département de la Côte d’Or a publié un communiqué pour assurer son soutien aux forces de polices et dénoncer les agressions via le mouvement "Nuit Debout".

1311356409.JPG
François Sauvadet ©hm
PUBLICITÉ

Actuellement les policiers protestent contre la haine « anti-flic » croissante venant de la population française et parallèlement contre les pouvoirs publics qui les réquisitionnent sans cesse pour des manifestations comme l’Euro2016 de Football. Le président de la Côte d’Or et chef du groupe de l’opposition au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a publié un communiqué ce mercredi 18 mai 2016 pour « réaffirmer (sa) confiance et (son) soutien » aux forces de police. François Sauvadet indique qu’il n’oubliera « jamais le très grand professionnalisme, l’abnégation, la bravoure de toutes nos forces de l’ordre » notamment lors des attentats en janvier et en novembre 2015 à Paris. Selon François Sauvadet, « le danger reste permanent sur notre territoire« . 

Des policiers pris pour cible

Depuis les manifestations débutées le 31 mars dernier, les policiers « sont pris pour cible par des casseurs » qui selon l’élu « accomplissent ce travail admirable qui est de protéger nos concitoyens« . A noter que lors des mouvements de protestations 350 policiers et plus d’une centaine de manifestants ont été blessés. Le président de la Côte d’Or, condamne « ces actes inacceptables avec gravité et appelle le gouvernement à traduire ces délinquants devant les tribunaux et à les condamner avec la plus grande sévérité ». François Sauvadet critique le mouvement « Nuit Debout » qui selon lui a « contribué » à balayer une partie de l’esprit du 11 janvier. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

nuit debout

« Pas de vacances » pour « La Nuit Debout » de Besançon

« Pas de vacances » pour « La Nuit Debout » de Besançon

Après la mobilisation du samedi 9 avril 2016 qui a rassemblé près de 1.500 militants contre la loi travail dans les rues de Besançon et après la première "Nuit Debout" bisontine qui a suivi, l'association multiculturelle des étudiants de Besançon (Ameb) appelle à un nouveau rassemblement à partir de 18h ce jeudi 14 avril.

Loi travail : le calendrier de la mobilisation à Besançon

Loi travail : le calendrier de la mobilisation à Besançon

Une Nuit Debout ce jeudi place Granvelle à Besançon, les militants contre la loi El Khomri devraient bloquer le péage de l'A36 à Chateaufarine ce samedi 16 avril à partir de 16h et un rassemblement contre les violences policières le 20 avril.  

Nuit Debout : apolitique ? Vous avez dit apolitique ?

Nuit Debout : apolitique ? Vous avez dit apolitique ?

Un matin, sur une antenne nationale, se succédaient les interviews de ceux qui passaient la nuit debout, place de la République, sinon un moment de la journée, plus honnêtement. Tous évoquaient la "spontanéité", "la somme de propositions nouvelles", "l’esprit chaleureux et d’échange".  Ils disaient ce dont ils ne voulaient plus et tentaient de définir, ensemble, ce qu’ils voulaient de "mieux" et de "plus" Vertueux.

Nuit Debout à Besançon : les nouveaux indignés

Nuit Debout à Besançon : les nouveaux indignés

Après la manifestation contre la loi travail qui a rassemblé entre 530 et 1.500 manifestants selon les sources, la première Nuit Debout de Besançon s'est installée autour du Kiosque de la Place Granvelle ce samedi 40 mars 2016 (9 avril)  dans une ambiance calme et sereine. Jusqu'à 200 personnes se sont rassemblées jusqu'au petit matin entre débats et festivités… 

Une première « Nuit Debout » à Besançon

Une première « Nuit Debout » à Besançon

Initié le 31 mars 2016 à Paris à l'issue de la manifestation contre la loi travail El Khomri, le mouvement prend de l'ampleur et touche plusieurs grandes villes de province. Cette semaine, des rassemblements "Nuit Debout" ont été organisés dans une cinquantaine de villes. À Besançon, la première Nuit Debout se tiendra Place Granvelle ce samedi 9 avril 2016. La manifestation de ce samedi matin à déjà réuni 530 personnes à Besançon selon les chiffres de la police et 1.500 selon la CGT.// Début de rassemblement Place granvelle, les nouveaux indignés prennent possession des lieux.Si vous souhaitez prendre la parole ou organiser un groupe de travail thematique n'hésitez pas à nous contacter ;)Posté par Nuit Debout Besançon sur samedi 9 avril 2016

Les intermittents du spectacle entrent dans le mouvement contre la loi El Khomri

Les intermittents du spectacle entrent dans le mouvement contre la loi El Khomri

Les intermittents du spectacle, restés discrets depuis leurs mobilisations durant l'été 2014, ont décidé de participer au mouvement contre la loi Travail lors d'une assemblée générale qui s'est déroulée ce lundi 4 avril 2016 au CDN à Besançon : "Intermittent-e-s et étudiant-e-s unissent leurs forces contre pas précarité". 

Contre la loi Travail : péage gratuit, Nuit Debout et manifestation prévus à Besançon

Contre la loi Travail : péage gratuit, Nuit Debout et manifestation prévus à Besançon

Le comité de mobilisation de l'université de Franche-Comté et quelques organisations syndicales appellent à la mobilisation contre la loi travail. Une action "péage gratuit" est prévue ce mardi 5 avril 2016, à 16 h 30 à Ecole-Valentin. Une manifestation est également organisée samedi 9 avril à Besançon suivie d'une Nuit Debout.

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

L'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) souhaite un "rapport de force écolo" qui soit "fort" dès le premier tour des élections municipales en mars 2020, se donnant pour objectif de "garder" Grenoble et en conquérir de nouvelles... comme Besançon où l'élue Anne Vignot devrait être tête de liste.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.37
peu nuageux
le 18/09 à 0h00
Vent
3.33 m/s
Pression
1021.12 hPa
Humidité
74 %

Sondage