L'influenceuse franc-comtoise Amandine Pellissard dans le viseur de la DGCCRF

Publié le 11/08/2023 - 17:01
Mis à jour le 14/08/2023 - 10:47

Selon une information du ministère de l'économie des finances et de la souveraineté, la DGCCRF a attribué une sanction à l'influenceuse franc-comtoise, Amandine Pellissard, pour pratiques commerciales trompeuses sur son compte instagram, ce jeudi 10 août. 

 ©
©

Dans le cadre des investigations sur le marketing d’influence, le service national des enquêtes de la DGCCRF a repéré le compte Instagram de la jeune maman, Amandine Pellissard.

Licéité de service et absence de caractère publicitaire lors des publications

Plusieurs pratiques illégales ont ainsi été constatées. La première, celle d'avoir présenté des prestations de chirurgie esthétique, acide hyaluronique et botox, réalisées par une prestataire ne disposant pas de qualifications requises pour effectuer ces actes médicaux. Une annonce qui "trompe le consommateur sur la licéité du service", indique la DGCCRF.

Une autre s'ajoute à la liste. L'influenceuse n'a pas indiqué le caractère publicitaire de ses publications en stories instagram pour lesquelles cette dernière reçoit une rémunération ou une contrepartie de la part de l'annonceur. L’absence de cette indication laisse croire au consommateur que la recommandation est réalisée sous l’angle de l’expérience personnelle plutôt que celui d’une publicité rémunérée.

Ces pratiques constituent des infractions pénales délictuelles définies aux articles L.121-2 et suivants du code de la consommation. La DGCCRF a donc notifié une mesure d’injonction administrative à Amandine Pellissard, lui ordonnant de cesser ces pratiques.

© Twitter DGCCRF

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.53
couvert
le 28/05 à 21h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
75 %