Fusion des régions : tout n'est qu'équilibre …

Publié le 22/04/2015 - 18:53
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

La présidente de la Franche-Comté se dit satisfaite d'apprendre que les directions régionales de l’État ne soient pas forcément implantées dans le chef-lieu de la future grande Région Bourgogne Franche-Comté, à savoir… Dijon. Marie-Guite Dufay est "déterminée à construire un équilibre dans la grande Région" Bourgogne Franche-Comté, mais elle reste "vigilante"

dsc_9056.jpg
©

Rappel : 

 Ce 22 avril 2015, en conseil des ministres, Éric Delzant (préfet de Bourgogne) a été désigné  pour la fonction de "préfet préfigurateur" de la Bourgogne Franche-Comté.

Côté éducation,  Jean-François Chanet (recteur de l'académie de Besançon)  mènera le projet interacadémique de rapprochement.

Pour l'ARS, suite au départ de Sylvie Mansion qui n'a pas été remplacée, le directeur de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Bourgogne, Christophe Lannelongue,  est préfigurateur de l’ARS Bourgogne Franche-Comté.

 Marie-Guite Dufay pour "l'équilibre" 

 Suite aux annonces faites en conseil des ministres et aux nominations, Marie-Guite Dufay semble satisfaite de voir selon elle que l'État " dans une logique d’équilibre des territoires" porte attention " à la situation des anciens chefs-lieux régionaux" et que " la répartition des instances des conseils régionaux sera, elle, du ressort des nouvelles assemblées".

 Satisfaction et vigilance 

Preuve de plus que c'est bien visiblement Dijon qui devrait être désigné par décret en juillet future capitale de la Bourgogne Franche-Comté. Mais la présidente se veut toutefois vigilante dans la répartition équilibrée des fonctions stratégiques de la future grande région au sein d’un axe métropolitain allant de Besançon à Dijon. " Il reste maintenant à mettre ces intentions à l’épreuve des faits dans le cadre des décisions à venir sur la localisation géographique des différents services concernés" pour un aménagement du territoire équilibré et équitable.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.54
couvert
le 05/12 à 0h00
Vent
1.76 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
96 %

Sondage