Fusion entre Siemens et Alstom : les syndicats entendus en commission à l'Assemblée

Publié le 01/12/2017 - 10:00
Mis à jour le 12/03/2018 - 14:32

La politique industrielle de la France est en question à l’Assemblée. Une commission d’enquête, à laquelle participe le députée du Doubs Denis Sommer (LREM), se penche actuellement sur le cas du mariage entre Alstom et Siemens.

 ©
©

La commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la politique industrielle de la France s'est réunie cette semaine. Il a notamment été question de la fusion entre Alstom  et Siemens dont l'objectif officiel est d'atteindre une taille suffisante face aux géants chinois et américains. Avant une audition du PDG d'Alstom, les perspectives (TGV du futur,  investissements du Grand Paris, métro parisien) et les inquiétudes ont été abordées avec les syndicats. 

"Je suis intervenu pour exprimer ma vigilance à l’égard des centres de production Alstom à l’étranger qui ne doivent pas devenir des bases- arrières cachées pour fabriquer du low cost et répondre aux appels d’offres publics français et européens" explique Denis Sommer. "Ce type « concurrence interne » serait excessivement dangereux pour nos centres de production nationaux et un manquement grave à la confiance qui doit prévaloir entre l’entreprise et ses salariés dans cette phase de fusion"

Le député attend désormais avec impatience la rencontre avec le PDG d'Alstom. "Mes questions seront nombreuses sur l’avenir des sites et des emplois et je porte évidemment une extrême attention à ceux d’Ornans et Belfort"  indique-t-il en soulignant le besoin indispensable d'investissements pour réussir  le défi à l'échelle mondiale des nouvelles mobilités et des nouvelles énergies. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.75
légère pluie
le 20/06 à 9h00
Vent
2.54 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %