General Electric Belfort : Marie-Guite Dufay s’oppose à la « suppression de 1.000 emplois »

Publié le 05/04/2019 - 16:16
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:37

Dans le contexte des menaces qui pèsent sur le site de GE à Belfort, 1er site du groupe en France comptant 4.400 salariés, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a rencontré l’intersyndicale GE Gaz. Un échange avec le cluster de la Vallée de l’énergie "confirme l’urgence de la situation", selon la Présidente.

Marie-Guite-Dufay
Marie-Guite-Dufay
PUBLICITÉ

« D’ici juin, c’est 800 à 1.000 suppressions d’emplois que risque de subir la branche turbine à gaz de GE sur un effectif total de 1.900 salariés », explique la Région. « C’est autant de compétences et de savoir-faire infiniment spécifiques et uniques à l’échelle mondiale qui risquent de disparaître », est-il souligné : « Pourtant d’après les prévisions de l’agence internationale de l’énergie, le gaz reste une composante du mix énergétique. Le marché de la turbine à gaz, notamment celles fabriquées à Belfort, n’est pas en récession, mais en stagnation ». 

Une alternative pour maximiser les compétences

En attendant, une alternative doit permettre de maximiser les compétences et les savoir-faire existants à travers une diversification des activités notamment dans le secteur de l’aéronautique. « De grandes similitudes existent entre la fabrication d’une turbine à gaz et celle d’un moteur d’avion », est-il précisé.

Autre source de diversification, le nucléaire dans sa composante démantèlement et grand carénage. Cette filière d’avenir peine à trouver une main-d’œuvre qualifiée et disponible. « Il serait dramatique que le territoire ne puisse se positionner au regard de l’expertise des salariés de GE Power à Belfort« , explique Marie-Guite Dufay. 

Voilà autant d’arguments en faveur de l’industrie et de l’emploi local que reprend la lettre ouverte des élus du nord Franche-Comté adressée au Président de la République et à laquelle la Région « s’associe pleinement ».

La Région Bourgogne-Franche-Comté et le Grand Belfort « sont pleinement mobilisés pour accompagner les sous-traitants : recherche de nouveaux marchés, formation, innovation. La SEM Tandem est à même d’accueillir de nouveaux investisseurs », nous est-il indiqué.

« Il nous appartient collectivement d’être force de proposition face à la menace qui s’annonce. Nous devons actionner un véritable plan de bataille pour sauver le site de Belfort, son écosystème performant, ses emplois et sa matière grise. A nos côtés, l’Etat doit prendre toute la mesure de la situation pour sauver ce site industriel et mobiliser très rapidement des investisseurs nationaux », conclut la Présidente. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Alstom est l’un des trois attributaires du plus important appel d’offres européen de bus électriques lancé par la RATP et financé à 100 % par Île-de-France Mobilités. Ce 20 mai 2019, il est officiellement choisi pour créer les moteurs. La première tranche ferme porte sur 50 bus. Le montant du contrat cadre pourra aller jusqu’à 133 millions d’euros. 

Abéo : une progression du chiffre d’affaires de 22,7%

Abéo : une progression du chiffre d’affaires de 22,7%

L'année 2018/19 aura été une belle année pour l'équipementier sportif franc-comtois Abéo qui a noté une croissance de son chiffre d'affaires de 22,7%. Un nouveau directeur administratif et financier a également été nommé. Il s'agit de Mathieu Baiardi.

El Internationale à Besançon : nouvelle vente exceptionnelle en entrepôt les 23, 24 et 25 mai 2019 !

El Internationale à Besançon : nouvelle vente exceptionnelle en entrepôt les 23, 24 et 25 mai 2019 !

publi-info • L’entreprise de prêt-à-porter EL Internationale, implantée à Besançon depuis 1973, organise dans ses entrepôts la quatrième édition de ses ventes exceptionnelles de vêtements hommes et femmes. Cet événement se déroulera durant trois jours : les jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 mai 2019 !

Écoquartier Vauban : les premiers habitants sont arrivés…

Écoquartier Vauban : les premiers habitants sont arrivés…

Depuis fin mars, les premiers résidents se sont installés dans les 11 logements de l'ancienne infirmerie de la caserne Vauban et 80 nouveaux logements neufs seront prochainement habités. La livraison ce vendredi 17 mai 2019 des premiers logements de l'écoquartier était une belle occasion pour le maire Jean-Louis Fousseret de répondre à la polémique au conseil municipal jeudi soir sur le nombre de logements à Besançon...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.49
couvert
le 21/05 à 21h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1018.6 hPa
Humidité
91 %

Sondage