Alerte Témoin

Halte fluviale du moulin St-Paul : presque 1000 bateaux par an

Publié le 01/08/2018 - 11:04
Mis à jour le 01/08/2018 - 11:31

Depuis juin 2018, la halte fluviale du Moulin Saint-Paul a rouvert suite à des travaux de rénovation. Depuis, Bisontins comme plaisanciers étrangers se permettent quelques heures ou jours de détente sur le bord du Doubs, en plein centre de Besançon. Le responsable du site dresse un premier bilan de la saison, à l'aube de ce mois d'août…

PUBLICITÉ

Il fait beau et chaud sur la capitale comtoise. Au bord du Doubs, plusieurs embarcations de différentes tailles se prélassent, la coque dans l'eau. D'une petite péniche, d'où dépassent plusieurs vélos, pots de fleurs et linges mis à sécher se dégage une douce odeur de café. A côté, un couple britannique d'un certain âge se prélasse sur le pont d'une navette dernier cri, rafraîchi par l'humidité de la rivière. Plus loin, un petit bateau électrique attend patiemment son propriétaire.

Beaucoup de touristes étrangers durant l'été

C'est ainsi chaque été sur la halte fluviale du moulin Saint-Paul. Au centre de Besançon, elle accueille des embarcations allant jusqu'à 14 mètres, forte de ses 25 emplacements. Et en cette fin juillet, la plupart de ces places sont occupées, principalement par des plaisanciers étrangers (Allemands, Hollandais, Suisses, Anglais principalement, sans oublier les 30% de Français).

Une "petite année"

Pourtant, les apparences sont un peu trompeuses. "Jusque-là, c'est une petite année, on constate une baisse de la fréquentation" avance Pascal Grandmottet, responsable de la halte. "On voit moins de plaisanciers, mais aussi moins de bateaux électriques".

L'an dernier, la halte "avait dû refuser des gens par manque de place. Cette année, même si c'est souvent bien rempli, on est loin de ça" détaille-t-il.

La canicule, première responsable ?

Le responsable n'explique pas cette première tendance. "C'est peut-être à cause de la chaleur, trop élevée, qui écarte les idées de sortie". Ou encore "l'ouverture récente de la halte après les travaux, en juin. La saison s'est lancée directement, sans vraiment de préparation" se hasarde-t-il.

L'une des plus belles rivières navigables de France

M. Grandmottet ne s'en inquiète pas tant pour autant. "On verra ce que ça donne chez les autres, ce n'est peut-être que passager."

D'autant plus qu'il a décidé de placer sa confiance dans le potentiel d'attractivité du tourisme fluvial sur le Doubs. "On a l'une des plus belles rivières navigables de France. Touristes comme gens du milieu s'accordent à le dire" assure-t-il. "Elle traverse les magnifiques paysages du département : des plaines aux plateaux en passant par les montagnes, le tout dans un décor très naturel, très vert."

Un secteur en développement

Et ce potentiel se développe doucement "depuis la fin du projet de canal Rhône-Rhin, qui absorbait les financements dédiés au tourisme fluvial." De fait, depuis "une dizaine d'années, la CAGB a une véritable volonté de développer ce secteur, avec de nouvelles stations, de nouvelles haltes, de nouvelles pompes,  de nouveaux chantiers…" La fréquentation sur ce site a ainsi grimpée de 300 passages en 2009 à près de 900 chaque année.

"On était un peu en retard mais on commence à se rattraper sur la Haute-Saône et la Bourgogne" conclut en souriant M. Grandmottet.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Création d’un parc naturel régional du « Doubs horloger »

Au lendemain du quatrième Conseil de défense écologique (CDE)Sibeth Ndiaye la porte - parole du Gouvernement se rend ce jeudi 13 février 2020 dans le Doubs. Elle se rendra notamment sur le site du nouveau parc régional du Doubs Horloger, qui contribuera à atteindre l’objectif de 30% d’aires protégées sur terre d’ici 2022…

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Hôtel-spa **** Les Rives Sauvages : de nombreuses promotions en mars et avril 2020 !

Envie de quelques jours de détente ? Besoin de se ressourcer ? En ce moment, l'Hôtel-spa**** Les Rives Sauvages casse les prix de ses suites pour la période mars-avril 2020 (hors week-ends et dimanche de Pâques) ! L'occasion de s'octroyer quelques jours au calme de profiter du spa de cet hôtel plein de charme et des nouveautés de l'établissement…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.29
partiellement nuageux
le 18/02 à 6h00
Vent
2.82 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
96 %

Sondage