Halte fluviale du moulin St-Paul : presque 1000 bateaux par an

Publié le 01/08/2018 - 11:04
Mis à jour le 01/08/2018 - 11:31

Depuis juin 2018, la halte fluviale du Moulin Saint-Paul a rouvert suite à des travaux de rénovation. Depuis, Bisontins comme plaisanciers étrangers se permettent quelques heures ou jours de détente sur le bord du Doubs, en plein centre de Besançon. Le responsable du site dresse un premier bilan de la saison, à l'aube de ce mois d'août…

Il fait beau et chaud sur la capitale comtoise. Au bord du Doubs, plusieurs embarcations de différentes tailles se prélassent, la coque dans l'eau. D'une petite péniche, d'où dépassent plusieurs vélos, pots de fleurs et linges mis à sécher se dégage une douce odeur de café. A côté, un couple britannique d'un certain âge se prélasse sur le pont d'une navette dernier cri, rafraîchi par l'humidité de la rivière. Plus loin, un petit bateau électrique attend patiemment son propriétaire.

Beaucoup de touristes étrangers durant l'été

C'est ainsi chaque été sur la halte fluviale du moulin Saint-Paul. Au centre de Besançon, elle accueille des embarcations allant jusqu'à 14 mètres, forte de ses 25 emplacements. Et en cette fin juillet, la plupart de ces places sont occupées, principalement par des plaisanciers étrangers (Allemands, Hollandais, Suisses, Anglais principalement, sans oublier les 30% de Français).

Une "petite année"

Pourtant, les apparences sont un peu trompeuses. "Jusque-là, c'est une petite année, on constate une baisse de la fréquentation" avance Pascal Grandmottet, responsable de la halte. "On voit moins de plaisanciers, mais aussi moins de bateaux électriques".

L'an dernier, la halte "avait dû refuser des gens par manque de place. Cette année, même si c'est souvent bien rempli, on est loin de ça" détaille-t-il.

La canicule, première responsable ?

Le responsable n'explique pas cette première tendance. "C'est peut-être à cause de la chaleur, trop élevée, qui écarte les idées de sortie". Ou encore "l'ouverture récente de la halte après les travaux, en juin. La saison s'est lancée directement, sans vraiment de préparation" se hasarde-t-il.

L'une des plus belles rivières navigables de France

M. Grandmottet ne s'en inquiète pas tant pour autant. "On verra ce que ça donne chez les autres, ce n'est peut-être que passager."

D'autant plus qu'il a décidé de placer sa confiance dans le potentiel d'attractivité du tourisme fluvial sur le Doubs. "On a l'une des plus belles rivières navigables de France. Touristes comme gens du milieu s'accordent à le dire" assure-t-il. "Elle traverse les magnifiques paysages du département : des plaines aux plateaux en passant par les montagnes, le tout dans un décor très naturel, très vert."

Un secteur en développement

Et ce potentiel se développe doucement "depuis la fin du projet de canal Rhône-Rhin, qui absorbait les financements dédiés au tourisme fluvial." De fait, depuis "une dizaine d'années, la CAGB a une véritable volonté de développer ce secteur, avec de nouvelles stations, de nouvelles haltes, de nouvelles pompes,  de nouveaux chantiers…" La fréquentation sur ce site a ainsi grimpée de 300 passages en 2009 à près de 900 chaque année.

"On était un peu en retard mais on commence à se rattraper sur la Haute-Saône et la Bourgogne" conclut en souriant M. Grandmottet.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Liquidation judiciaire de la fonderie MBF Aluminium : le gouvernement « restera mobilisé aux côtés des salariés et du territoire »

Le tribunal de commerce de Dijon a décidé, mardi 22 juin, la liquidation judiciaire de la fonderie MBF Aluminium de Saint-Claude, dans le Jura. Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, réaffirment, dans un communiqué du 23 juin, que le gouvernement "restera pleinement mobilisé aux côtés des salariés concernés et du territoire pour leur permettre de rebondir."

La Ville de Besançon veut récupérer sa dénomination de « Commune touristique »

De 2012 à 2017, la Ville de Besançon faisait partie de la catégorie "Commune touristique" en France, mais depuis, aucune demande n'a été réitérée alors que les qualités du territoire le permettent. La municipalité souhaite aujourd'hui récupérer cette étiquette permettant d'animer davantage le secteur touristique.

« Aux Ateliers ! » :  ouverture d’un complexe de loisirs de 7.000 m2 avant la fin de l’année

Visite de chantier • Deux restaurants, deux ambiances-bar, un hôtel 4 * de 22 chambres, mais aussi un bowling 24 pistes, un laser game, un mur d'escalade… : Anthony Serra et Christophe Boillot, les deux porteurs du projet "Aux ateliers" ont organisé une visite de chantier sur l'ancien site Obliger. Ouverture prévue fin novembre sur la zone commerciale de Valentin.

Le consul des Etats-Unis sur le site de Bio Innovation à Besançon

Christopher Crawford, consul des Etats-Unis d'Amérique s’est rendu ce jeudi 17 juin au sein du centre Bio Innovation en présence d’Anne Vignot, la maire de Besançon. Ce déplacement entre dans le cadre d’une visite plus large à Besançon et notamment le lancement d’une fresque Franco-américaine réalisée pour le festival "Bien Urbain".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.17
légère pluie
le 24/06 à 15h00
Vent
3.33 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
100 %

Sondage