Haute-Saône : Luxeuil sauve sa base aérienne malgré la disparition d'un escadron

Publié le 03/10/2013 - 17:21
Mis à jour le 03/10/2013 - 17:23

Les élus locaux ont déploré jeudi la dissolution de l'escadron sol-air de la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône), tout en se réjouissant du maintien de la base aérienne. Le ministère de la Défense a annoncé que la BA 116 de Luxeuil-les-Bains allait perdre "Servance", son escadron de défense sol-air (EDSA), en 2014, et connaîtrait une "baisse de l'activité" de ses Mirage 2000-5 de défense aérienne.

1216814021_base_aerienne_116_luxeuil.jpg
no comment ! ©carry
PUBLICITÉ

« Il y avait 1.550 personnes sur la base en 2012, aujourd’hui il y en a 1.330, soit 200 de moins, et on nous en retirera encore 228 en 2014 : pour la communauté de communes de Pays de Luxeuil (15.000 habitants), c’est une perte considérable », a déclaré à l’AFP le maire UMP de Luxeuil-les Bains, Michel Raison. « C’est grave car se sont des gens qui nous quittent définitivement et certains avec leur famille », a ajouté le maire, néanmoins satisfait que « la base soit quand même sauvée ».

« On va essayer de rebondir, mais on est dans des territoires assez difficiles. Les entreprises ont naturellement tendance de s’agglutiner vers les autoroutes et les gares TGV, dont Luxeuil est éloignée », souligne-t-il. D’après le président du Conseil général de Haute-Saône Yves Krattinger
(PS), « le gouvernement a décidé qu’il y aurait un escadron sol-air par site nucléaire et comme Luxeuil n’est plus un site nucléaire, son escadron sol-air sera dissout »« Je ne m’en réjouis pas, mais on s’en sort correctement, il va rester à 1.100 personnes sur la base de Luxeuil qui est sauvée. On a été entendus et j’en remercie Jean-Yves Le Drian », a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, la préfecture de Haute-Saône a indiqué que l’Etat prend « toute la mesure de l’impact de cette décision sur l’activité économique locale » et va mettre en place « un contrat de redynamisation de site de défense (CRSD) pour accompagner la restructuration de la base aérienne »« La zone économique affectée bénéficiera de dispositifs financiers et fiscaux ad hoc pour sa redynamisation », précise la préfecture.

Le ministère de la Défense a dévoilé jeudi les premières restructurations de la Loi de programmation militaire (LPM), qui prévoit la suppression de 23.500 postes entre 2014 et 2019.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.82
ciel dégagé
le 19/09 à 15h00
Vent
5.18 m/s
Pression
1023.07 hPa
Humidité
35 %

Sondage