Alerte Témoin

Haute-Saône : une ouverture de la chasse pour faire "baisser la population de sangliers"...

Publié le 28/05/2020 - 08:32
Mis à jour le 27/05/2020 - 17:05

La préfète a ouvert la saison de la chasse ce 27 mai 2020 et se mobilise avec les acteurs concernés pour "faire baisser les populations de sangliers".

sanglier
image d'illustration © Nennieinszweidrei / Pixabay

Après la consultation du public et celle des membres de la CDCFS (commission consultative de la chasse et de la faune sauvage) de façon dématérialisée, la préfète a signé les textes organisant la chasse pour la saison 2020-2021.

"Cette saison est marquée par des évolutions importantes sur la gestion du sanglier dans le but, partagé par tous les acteurs, de faire baisser les populations. Pour 2019-2020, la Haute-Saône a connu sa troisième saison consécutive d’augmentation concomitante des dégâts faits aux cultures et des prélèvements de sanglier, alors que le Schéma Départemental de gestion Cynégétique adopté en 2018 se donnait comme objectif la maîtrise des populations de sangliers", explique la Préfecture qui indique que le plan de gestion sanglier rédigé par la fédération de chasse prévoit des mesures nouvelles pour faciliter les prélèvements, avec notamment l’attribution de bracelets à hauteur de 80 % des prélèvements de la précédente saison dès le début de la saison de chasse ainsi que la suppression des surcoûts liés aux bracelets de dépassement.

Cependant, la baisse des populations de sanglier ne pourra se faire qu’avec l’augmentation des prélèvements de femelles adultes, comme a pu le mettre en avant le groupe de travail réuni en début d’année 2020.

C’est le sens des arrêtés signés le 25 mai 2020 par la préfète de Haute-Saône qui prévoient, en accord avec tous les acteurs :

  • l’augmentation de 20 à 25 % du taux d’objectif de prélèvement de laies adultes sur les six communes points noirs,  la fixation d’un objectif de 20 % de prélèvements de laies adultes pour les 17 communes classées en alerte,
  • la mise en œuvre de battues administratives et/ou classement pour les territoires qui n’atteindront pas ces objectifs.

Compte tenu des enjeux du département, ces mesures sont renforcées par le marquage spécifique des laies sur les 23 communes classées en point noir ou point d’alerte ainsi que sur les 25 communes constituant des points de surveillance pour encourager ces prélèvements.

Sur ces communes, les femelles de plus de 50 kg ne seront marquées qu’avec un bracelet de transport, simplifiant largement les règles de prélèvement de celles-ci. Ces règles s’appliqueront ainsi à un ensemble de territoires prélevant plus du tiers du tableau de chasse du département.

Cette évolution du système de marquage, n’a pas pu faire l’objet d’un consensus de la CDCFS. Elle sera mise en œuvre en 2020-2021 à titre expérimental et fera l’objet d’une évaluation dans le cadre général de l’évaluation de la mise en œuvre du schéma départemental de gestion cynégétique telle qu’elle a été prévue en 2018.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Chien, chat, poisson, hamster… Quelles solutions pour faire garder les animaux domestiques avant de partir en vacances ?

Au lieu d'abandonner son chien ou son chat (ou tout autre animal...) au bord de la route ou dans la forêt, la solution la plus saine est de les emmener avec soi en vacances ! Pour les autres, d'autres solutions existent pour prendre soin d'eaux quand il n'est pas possible de les emmener avec soi… Voici cinq idées pratiques !

Tabac : l’achat dans les pays voisins sera limité à une cartouche de cigarettes (contre quatre auparavant)

L’Assemblée nationale a voté ce mercredi 8 juillet 2020 en faveur d’une réduction de certains achats de cigarettes et de tabac autorisés dans les pays voisins avant de les ramener en France, dans le cadre de l’examen du troisième projet de budget de crise. Jusqu'à présent, il était possible de ramener quatre cartouches de cigarettes...

Sondage : Consommez-vous « local » pour vos courses alimentaires ?

En cette période de crise sanitaire et économique, les Françaises et les Français sont encouragés à s'approvisionner chez des producteurs locaux ou des magasins relayant leurs produits, pour les aider. Et vous, faites-vous vos courses plutôt dans les hyper et supermarchés ou plutôt chez les producteurs locaux ? C'est notre sondage de la semaine...

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     23.86
    ciel dégagé
    le 12/07 à 15h00
    Vent
    5 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    38 %

    Sondage