Hôtel Diana, une destination bien-être et gastronomique pour visiter l’Alsace

Publié le 29/07/2019 - 06:50
Mis à jour le 10/02/2020 - 13:59

publi-info • Vous avez envie d’une escapade avant l’été, d’un court séjour alliant bien-être et gastronomie aux portes de l’Alsace, de ses vins et de son patrimoine ? L’hôtel Diana est alors un point de départ idéal, posé au cœur d’un grand parc.

Installé à quelques encablures de Molsheim et quelques minutes de la route des vins d’Alsace, l’Hôtel Diana marie avec bonheur authenticité et charme alsacien, bien-être contemporain et gastronomie.

Un hôtel idéalement situé pour de multiples activités

Alors que les beaux jours se profilent et, avant les vacances d’été, si l’envie vous vient d’une escapade dans cette région voisine qu’est l’Alsace, cet hôtel vous permettra de répondre à des motivations plurielles.

Les uns pourront profiter du spa, de la piscine chauffée et rêver sur un bain de soleil à l’orée du parc d’un hectare et demi.

D’autres se rendront en voisin à Molsheim, berceau des automobiles Bugatti ou, un peu plus loin, à Strasbourg. Les amateurs d’histoire iront jusqu’au château du Haut Koenigsbourg profiter de ses visites médiévales, ou au fort de Mutzig qui fut la fortification la plus importante de l'Empire allemand lorsque la 1ère Guerre mondiale éclate.

Revenons à l’Hôtel Diana et à son offre.

Vos motivations touristiques et mémorielles satisfaites, vous aurez certainement envie de vous détendre. Aussi, en plus du spa et de la piscine, dès cet été, vous pourrez profiter d’un grand jacuzzi extérieur qui peut accueillir jusqu’à huit personnes.

Toutes ces activités pourront se poursuivre en prolongeant votre immersion alsacienne dans le restaurant bistronomique de l’Hôtel. Pour celles et ceux qui veulent un voyage gustatif plus aventureux, les quatre coins du monde et les terroirs français sont également inscrits à la carte.

Courts séjours et événements

Si la clientèle est souvent constituée de couples et de familles réservant pour de courts séjours, certains choisissent d’investir les lieux pour de grands événements familiaux, tels qu’un mariage ou un baptême.

Enfin, ne le répétez pas trop, mais il faut savoir que nombre de sportifs se sont accordés une mise au vert dans l’établissement, depuis Platini jusqu’à Nabil Fékir et même ... M Bappé !

Infos +

Pour son offre bien-être et gastronomie, sachez que le Diana propose le meilleur rapport qualité/prix en hôtel spa de la région.

Pour les week-ends, vous pourrez bénéficier de l’offre « enfin vendredi ! ».

©

Infos pratiques

Hotel Diana Restaurant & Spa

  • 14 rue Saint Odile
  • 67 120 Molsheim
  • Réservations : +33 (0)3 88 38 51 59

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.81
légère pluie
le 03/03 à 21h00
Vent
2.87 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
87 %