Hôtel***SPA des Rives Sauvages à Malbuisson : 'On vient pour deux jours, on reste la semaine'

Publié le 01/04/2018 - 10:45
Mis à jour le 05/04/2018 - 14:39

Ouvert en juillet dernier, l'Hôtel***SPA les Rives Sauvages à Malbuisson a été inauguré ce jeudi 29 mars 2018. Etaient présents le maire de Malbuisson, le Vice-président de la région Patrick Ayache et Annie Genevard, députée du Doubs. De quoi rafraîchir les mémoires quant aux 300 mètres carrés de piscines, hammams et autres saunas qu'il propose…

"Moderne mais ancré dans le paysage." Les mots de Corinne Brachet, co-propriétaire du complexe, résonnent lorsque l'on découvre le site. Grand de 2000 mètres carrés dont 300 dédiés au spa, ses seize chambres offrent une vue directe sur le lac Saint-Point, quelques pieds en contrebas.

Cet environnement privilégié (trois étoiles, "quatrième en cours d'acquisition") installerait les clients "dans une bulle au calme, loin du bruit et du stress". Une "bulle" particulièrement appréciée par les visiteurs, "qui viennent pour deux jours et restent la semaine" s'amuse la co-propriétaire.

Un groupe d'abord familial

"D'ailleurs, le SPA était une demande de nos clients. Ça a été l'occasion de leur faire plaisir tout en touchant une nouvelle clientèle" explique-t-elle.

Une "nouvelle" clientèle, car les propriétaires n'en sont pas à leur coup d'essai : elles sont trois sœurs, de la troisième génération de Chauvin, à avoir repris les rênes du groupe hôtelier de Malbuisson.

Entre innovation et tradition

Ce sont leurs grands-parents, d'origine paysanne, qui ont "tout lâchés" au début du XXe siècle pour construire l'hôtel qui deviendrait plus tard le désormais classique "Hôtel du Lac". A force "de travail et d'acharnement", ils ont réussi à développer d'autres hôtels et restaurants dans la petite commune du Haut-Doubs.

Et c'est en suivant leur crédo - "il faut être moderne, résolument moderne" rappelle Corinne Brachet - que la fratrie aura décidé de développer ce complexe SPA, ouvert après quinze mois de travaux.

Un esprit d'innovation reconnu

Cet "esprit d'innovation et d'entreprise" a été salué Patrick Ayache, vice-président de la Région en charge du tourisme, et Annie Genevard, députée du Doubs. Ils ont noté "les six emplois crées" et "le développement de l'activité locale engendré", citant comme exemple l'épicerie voisine, qui va "s'agrandir grâce à l'arrivée des nouveaux clients".  

"Avec ces seize nouvelles chambres, votre groupe hôtelier en possède désormais 99 ; on attend maintenant l'hôtel qui vous fera arriver à 100" a conclu Patrick Ayache. 

Infos pratiques

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.15
légères chutes de neige
le 26/01 à 0h00
Vent
1.52 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
50 %

Sondage