Alerte Témoin

"Il y a 40 ans, un cadre au chômage ça n'existait pas !"

Publié le 14/02/2014 - 11:00
Mis à jour le 14/02/2014 - 11:10

Face à une situation économique tendue, y compris en Franche-Comté, l'Apec reçoit de nouveaux cadres à la recherche d'emplois. Sa mission n'est plus simplement de l'accompagnement mais aussi une aide au retour sur le marché du travail. Entretien.

annick_preux_apec.jpg
Annick Preux de l'Apec Franche-Comté. dr

Macommune.info : La région Franche-Comté compte t-elle de nombreux cadres et sont-ils touchés par le chômage ?

Annick Preux : "La région compte 13% d'effectif cadre. Ce n'est pas énorme mais cela augmente petit à petit. Il y a cinq ou six ans, c'était 11%. Même si ce n'est pas les premiers concernés, nous recevons des cadres au chômage. Les seniors sont aujourd'hui les plus touchés. Le recrutement des jeunes diplômés est aussi plus difficile. Il y a quelques années, les jeunes ingénieurs ne venaient pas nous voir, ils étaient quasiment recrutés sur le parking de leur école, comme l'ENSMM.

En 2013, les entreprises franc-comtoises interrogées dans le cadre de notre enquête nous avaient fait savoir qu'elles ne les recruteraient pas les jeunes diplômés ou jeunes cadres et finalement, au cours de l'année, une fois plus en confiance, elles ont procédé à des recrutements. Le taux de chômage des cadres en région reste inférieur à 4,2% et au niveau national.

Toutefois, si au départ l'Apec avait une simple mission d'accompagnement dans la carrière des cadres, elle se charge dorénavant aussi de leur retour à l'emploi. Il y a 40 ans, un cadre au chômage, cela n'existait pas ! C'est au début des années 90 que la situation a changé."

Y a t-il des flux importants : des départs de cadres francs-comtois vers d'autres régions ?

"On ne peut pas dire ça. La fuite de la matière grise franc-comtoise s'est faite il y a une dizaine d'années vers les deux gros pôles attractifs et proches que sont Paris et Lyon. Mais ce n'est plus vrai aujourd'hui. La notoriété des deux grandes écoles locales d'ingénieurs et le fait que les entreprises régionales jouent le jeu permettent même d'attirer des personnes des régions voisines.

La Suisse s'est également déjà montrée intéressée par nos jeunes diplômés mais en général, ce sont davantage les cadres confirmés qui s'y rendent."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bourgogne : La Compagnie des Ateliers Peyrache, candidat à la reprise de l’entreprise Gerbe

La Compagnie des Ateliers Peyrache (LCAP), groupe textile français dirigé par Ludovic et Corinne Gaudic, est candidat à la reprise de Gerbe, selon un communiqué du 28 mai 2020. L’entreprise bourguignonne de confection de collants et bas pour femmes hauts-de-gamme avait été reprise par un groupe chinois en 2015. Au début de la crise du coronavirus, ce récent propriétaire a abandonné l'entreprise qui est en redressement judiciaire depuis le 14 avril.

Camaïeu placé en redressement judiciaire

Victime directe, selon la direction, de la crise du Covid-19, l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, spécialiste de l'habillement féminin qui emploie 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix (Nord) a été placée mardi 27 mai 2020 en redressement judiciaire. Pour rappel, la ville de Besançon compte deux boutiques.

Réouverture des cafés et restaurants : on en sait un peu plus sur le protocole sanitaire qui devrait être imposé

Sur la carte du déconfinement du 11 mai dernier, les restaurants et cafés dans les départements "verts" devraient pouvoir rouvrir au public autour du 2 juin. En Bourgogne Franche-Comté, si elle devient "verte", il faudra attendre au minimum trois semaines pour évoquer la réouverture de ce type de commerces. Découvrez les mesures anti-covid-19 auxquelles hôteliers, restaurateurs, cafetiers, barman et clients devront s'attendre…

Concours Talents des Cités : déposez votre candidature !

Ce concours a pour objectif de repérer, récompenser et accompagner les initiatives des entrepreneurs issus des quartiers prioritaires de la ville. Il a été créé à l'initiative du ministère chargé de la Ville et du Logement et de Bpifrance, et organisé dans toute la France par BGE. Dépôt des candidatures avant le 31 juillet 2020...

L’enseigne de prêt-à-porter Naf Naf en redressement judiciaire

Si de nombreux secteurs subissent de plein fouet la crise économique liée à la crise sanitaire du covi19, les enseignes de prêt-à-porter ne sont pas épargnées dont Naf Naf. L'entreprise est en redressement judiciaire depuis le 15 mai. Deux magasins de la marque sont installés à Besançon depuis de nombreuses années.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.14
ciel dégagé
le 29/05 à 6h00
Vent
5.54 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
48 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune