Des poubelles pas comme les autres dans les rues de Planoise à Besançon...

Publié le 08/07/2016 - 09:25
Mis à jour le 08/07/2016 - 15:19

Ce jeudi 7 juillet 2016 se tenait place de l’Europe à Planoise l’inauguration des poubelles « customisées » par les élèves du C.F.A Hilaire de Chardonnet, et sous les directives de leur professeur d’Arts Appliqués, Emmanuel Dumont. Vingt-six corbeilles devraient être placées dans les rues de Planoise aux alentours du parc urbain.

Ouvrez l’oeil !

Ce projet a été développé par l'adjointe à la voirie, Marie Zahaf, à la demande du Conseil Consultatif des Habitants (CCH). Celui-ci avait demandé "d'égayer le mobilier urbain, de faire en sorte que les poubelles soient plus visibles, en plus grand nombre et qu'elles incitent d'avantage les citoyens à les utiliser." Un partenariat avec les élèves du CFA a donc été mis en place, afin de "sensibiliser les jeunes à la problématique et de les faire travailler sur un sujet concret et intéressant" explique l'adjointe à la voirie.

Emmanuel Dumont : "L'art urbain leur apprend à ne pas avoir peur de sortir des sentiers battus"

Selon le professeur d'Arts Appliqués, Emmanuel Dumont, ce projet avait d'autres intérêts. "J'adore utiliser le street-art avec mes élèves. La customisation, le détournement d'objets, ça les motive à chaque fois, et ça fait jouer leur créativité" affirme le professeur. "Et l'art urbain leur apprend à ne pas avoir peur de sortir des sentiers battus" complète M.Dumont. Une volonté qu'exprime le professeur et qui est partagée par les participants à ses classes. Ceux-ci le lui ont d'ailleurs bien rendu à travers leur participation. "C'était vraiment super bien" raconte Mathilde Maltaux, une de ses élèves présente à l'inauguration. "On a imaginé les dessins, on a fait les pochoirs … Ce qui me plaisait le plus, c'était peindre" continue la jeune fille de 20 ans, en classe de commerce. "On est vraiment fiers de ce qu'on a accompli" conclut-elle en observant ses œuvres, "surtout lorsque l'on sait qu'on n'avait pour la plupart d'entre nous jamais fait d'art autre part qu'au CFA."

Emmanuel Dumont : "Dix heures par poubelles !" 

Ce projet n'a en effet pas été si simple à réaliser. Six classes, soit environ 50 élèves ont été mobilisés sur le chantier, chaque poubelle requérant dix heures complètes de travail afin d'être transformées – trois séances de dessins et deux séances de peinture de deux heures chacune. "Je ne leur ai donné qu'une contrainte" assure le professeur, "d'intégrer la "bouche" de la poubelle, l'endroit où l'on jette les détritus, dans le dessin. IIs devaient ensuite m'apporter une proposition d'un objet, d'un animal et d'un personnage, et l'on décidait ensuite tous ensemble parmi les meilleures idées". Ainsi sont nées les œuvres telles qu'on peut les observer aujourd'hui : un playmobil, une trousse, et même un cobra.  

Retrouvez les oeuvres des élèves d'Emmanuel Dumont sur Facebook .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.13
pluie modérée
le 17/06 à 6h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
93 %